facebook
Gazette Drouot logo print

Cote : Le gang des postiches

On 22 October 2021, by Anne Doridou-Heim

La mode de la perruque est apparue sous Louis XIII et la raison en est évidente : il convenait de dissimuler la calvitie royale !

Cote : Le gang des postiches
216 
Marseille, Saint-Jean-du-Désert, fin du XVIIe siècle. Paire de porte-perruque en faïence, à décor bleu et manganèse de volatiles et de fleurs, h. 31 cm. Marseille, 4 décembre 2020. Maison R&C, Commissaires-Priseurs Associés OVV.

C’est Louis XIII qui relance en France le port de la perruque : nous sommes dans les années 1630 et le roi, dont l’entourage se plaisait jusqu’alors à copier la longue chevelure, souffre d’une calvitie précoce. On le sait, le paraître est essentiel et pour faire comme leur souverain, les courtisans vont s’emparer du postiche. Une mode naît qui perdurera jusqu’à la Révolution, laquelle coupera la tête à ce symbole de l’aristocratie. Mais ce n’est pas la première fois : déjà, les Égyptiens et les Romains l’avaient adopté pour les mêmes raisons, avant que l’Église n’en réprouve l’usage, entraînant une éclipse presque millénaire. Alors, le soir dans le secret des cabinets, pour poser cet essentiel attribut, il fallait un support adéquat : c’est ainsi qu’à son tour le porte-perruque a vu le jour. Les plus grandes manufactures faïencières se sont lancées dans sa fabrication, déposant sur ses flancs rebondis leurs décors caractéristiques.

D’objet d’art populaire, le porte-perruque gagne ses lettres de noblesse avec la faïence, sans prendre la grosse tête pour autant.

 
3 780 € Nevers, vers 1680. Paire de porte-perruque en faïence bleu et manganèse à décor de Chinois dans des paysages lacustres, h. 18 et 1
780 
Nevers, vers 1680. Paire de porte-perruque en faïence bleu et manganèse à décor de Chinois dans des paysages lacustres, h. 18 et 19 cm. Drouot, 25 novembre 2019. Pescheteau-Badin OVV. M. Froissart.
5 376 € Nevers, vers 1680. Paire de porte-perruque en faïence à décor en camaïeu bleu de Chinois dans des paysages, h. 15 cm. Drouot, 19 d
376 
Nevers, vers 1680. Paire de porte-perruque en faïence à décor en camaïeu bleu de Chinois dans des paysages, h. 15 cm. Drouot, 19 décembre 2018. Ader OVV.

1 674 € Nevers, seconde moitié du XVIIe siècle. Porte-perruque en faïence à décor bleu et manganèse de paysages et d’un symbole chinois, h
674 
Nevers, seconde moitié du XVIIe siècle. Porte-perruque en faïence à décor bleu et manganèse de paysages et d’un symbole chinois, h. 12,5 cm. Drouot, 9 octobre 2020. Thierry de Maigret OVV. M. de La Verrie.
2 540 € Marseille, Saint-Jean-du-Désert, XVIIe siècle. Porte-perruque en faïence à décor en camaïeu bleu d’un homme dans un paysage, h. 15
540 
Marseille, Saint-Jean-du-Désert, XVIIe siècle. Porte-perruque en faïence à décor en camaïeu bleu d’un homme dans un paysage, h. 15,5 cm. Drouot, 3 juin 2021. Pescheteau Badin OVV. M. Froissart.
1 030 € Nevers, seconde moitié du XVIIe siècle. Porte-perruqueen faïence à décor bleu et manganèse d’un Chinois dans un paysage, h. 10,5 c
030 
Nevers, seconde moitié du XVIIe siècle. Porte-perruque
en faïence à décor bleu et manganèse d’un Chinois dans un paysage, h. 
10,5 cm. Drouot, 9 octobre 2020. Thierry de Maigret OVV. M. de La Verrie.

 

Gazette Drouot
Gazette Drouot
Welcome La Drouot Gazette offers you 4 Articles.
You still have 3 article(s) left to read.
I subscribe