Corte : 1898, Matisse en Corse, « un pays merveilleux »

On 14 September 2021, by Valentin Grivet
Henri Matisse (1869-1954), La Mer en Corse, Le Scoud, 1898, huile sur toile, 38 46 cm.
Succession Henri Matisse, photo Musée de la Corse/Philippe Jambert

C’est une période brève et peu connue des débuts d’Henri Matisse, mais un jalon essentiel dans l’évolution de son art. En février 1898, il débarque à Ajaccio, où il est immédiatement ébloui par cette lumière méditerranéenne qu’il découvre pour la première fois. « Je suis dans un pays merveilleux où je vais rester probablement très longtemps. (Je n’ose pas dire deux ans). Pays épatant. Amandiers en fleurs au milieu d’oliviers argentés et de la mer, bleu, bleu, si tellement bleu qu’on en mangerait », écrit-il à son ami Albert Marquet. Matisse y restera six mois, le temps de peindre cinquante-cinq tableaux, dont une vingtaine sont réunis à Corte, à l’occasion de l’entrée dans les collections du musée de La Mer en Corse, Le Scoud, une toile récemment acquise en vente publique par la Collectivité de Corse. « Cette exposition n’aurait jamais eu lieu sans les recherches menées pendant vingt ans par Jacques Poncin, qui ont permis de répertorier et de localiser ces œuvres », explique la commissaire Dominique Szymusiak, conservatrice du patrimoine honoraire du musée Matisse du Cateau-Cambrésis. Ce travail a donné lieu à un ouvrage, publié en 2017 (éditions Piazzola). En Corse, Matisse produit presque exclusivement des paysages, sur toile, sur bois, ou sur carton. Tous ne sont pas des chefs-d’œuvre. Beaucoup relèvent davantage de l’esquisse, de la pochade. Et c’est justement ce qui les rend passionnants. L’artiste est dans l’expérimentation. « En Corse, Matisse ne sait pas où il va, poursuit Dominique Szymusiak. Mais il se libère du dessin, et commence à construire par la couleur pure. Il ne décrit pas le paysage, mais ce que capte sa rétine. C’est cette conquête de la liberté vis-à-vis du sujet qui va le mener, quelques années plus tard, à Collioure en 1905 avec Derain, à la révolution du fauvisme. »

Valentin Grivet
Musée de la Corse, La Citadelle, Corte (20), tél. : 04 95 45 25 45.
Jusqu’au 30 décembre 2021.
www.musee-corse.com
Welcome La Drouot Gazette offers you 4 Articles.
You still have 3 article(s) left to read.
I subscribe