Gazette Drouot logo print

Carmontelle : quand un dessinateur portraiture un acteur d’une pièce de Voltaire

Published on , by Philippe Dufour

Une œuvre de Carmontelle, dessinateur virtuose, réapparait, pour remettre sous les projecteurs les stars du théâtre parisien du XVIIIe siècle : Voltaire et Brizard, l’un de ses meilleurs interprètes.

Louis Carrogis, dit Carmontelle (1717-1806), Le Comédien Jean-Baptiste Brizard jouant... Carmontelle : quand un dessinateur portraiture un acteur d’une pièce de Voltaire
Louis Carrogis, dit Carmontelle (1717-1806), Le Comédien Jean-Baptiste Brizard jouant Narbas dans Mérope à la Comédie-Française en 1765, crayon noir, sanguine et aquarelle sur deux feuilles assemblées sur un montage ancien, 31 19 cm (détail).
Estimation : 6 000/8 000 

Portant caftan et longue robe à l’orientale, le modèle de ce dessin aquarellé prend la pose, implorant théâtralement le ciel, yeux et poings levés… Et pour cause : il s’agit de l’un des plus grands tragédiens du XVIIIe siècle, Jean-Baptiste Britard dit Brizard (1721-1791). Grâce à sa belle prestance, sa longue chevelure, demeurée célèbre, et surtout sa voix de stentor, le jeune artiste se fait remarquer très tôt sur les planches de la capitale. Aussi entrera-t-il à la Comédie-Française en 1757, devenant son 140e sociétaire, avant de succéder à son confrère Sarrazin en 1759. Avec Lekain et Mademoiselle Clairon, Brizard appartient à la génération des acteurs qui vont réformer le jeu tragique au siècle des Lumières. Quant à l’auteur de cette feuille inspirée, il n’est autre que le chroniqueur de la haute société parisienne : Louis Carrogis, dit Carmontelle. Délaissant pour une fois ses scènes d’intérieur saisies sur le vif comme autant d’instantanés, le dessinateur fixe le comédien dans l’un de ses grands succès, Mérope, une tragédie de Voltaire jouée pour la première fois à la Comédie le 20 février 1765… L’écrivain et philosophe, on le sait, a été plus adulé en son temps pour son théâtre que pour ses écrits polémistes, livrant une cinquantaine de pièces aujourd’hui bien oubliées. Parmi celles-ci, donc : Mérope, en cinq actes composés en 1743, et dans la préface de laquelle l’auteur explique sa volonté de revenir à «la simplicité grecque».
Au service du théâtre de Voltaire
L’intrigue reprend un récit mythologique, dont Euripide avait déjà fait une tragédie intitulée Cresphonte, considérée à Athènes comme l’un de ses chefs-d’œuvre, et aujourd’hui hélas perdue. Son héroïne, Mérope, veuve du roi de Messénie, a caché son fils Égisthe pour le soustraire à son prétendant, le dangereux Polyphonte, désireux de faire disparaître l’enfant. Devenu adulte, l’héritier réapparaît et, après un long imbroglio, tue son rival avant de se faire reconnaître par les Messéniens en tant que souverain légitime. Brizard incarne ici le rôle du vieillard Narbas, qui a élevé Égisthe dans son exil et le ramène à Messène… Ayant interprété plusieurs pièces de Voltaire, l’acteur en devint l’un des fidèles ; à ce titre, ce fut lui qui devait couronner de lauriers le vieil auteur lors de son fameux «triomphe» organisé le 30 mars 1778 sur la scène de la Comédie-Française, deux mois avant sa mort. L’illustre octogénaire lui aurait alors lancé : «Monsieur, vous me faites regretter la vie !». De son côté, notre aquarelle devait connaître une belle postérité, comme le révèle une inscription ancienne au dos… L’impératrice Catherine II, ayant eu connaissance de ce dessin, «en fit demander une copie à l’auteur par le baron de Grimm, son résident alors à Paris pour tout ce qui avait rapport aux relations de cette princesse avec les littérateurs et les artistes célèbres». Par ailleurs, l’œuvre, inédite, s’avère également préparatoire à une eau-forte gravée par Jean-Baptiste Delafosse, et dont un exemplaire est conservé au musée Carnavalet.

tableaux, mobilier et objets d'art, dessins, sculptures, bronzes, verreries, art religieux, objets de vitrine
Saturday 05 February 2022 - 15:00 (CET)
203, boulevard de Strasbourg - 76600 Le Havre
Enchères Océanes
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Welcome La Drouot Gazette offers you 4 Articles.
You still have 1 article(s) left to read.
I subscribe