Camille Morineau

On 27 February 2020, by Agathe Albi-Gervy

Son association, Aware, se lie à la foire new-yorkaise Armory Show pour lancer un nouveau prix récompensant le meilleur stand dédié à une artiste féminine.

© Valerie Archeno

Son association, Aware, se lie à la foire new-yorkaise Armory Show pour lancer un nouveau prix récompensant le meilleur stand dédié à une artiste féminine. 10 000 $ seront ainsi versés, pendant la foire (du 5 au 8 mars), à une artiste ou à sa succession. «Ce prix est une manière de rendre hommage aux galeries qui prennent le risque de montrer uniquement des artistes femmes», confie Camille Morineau au site Artnet News. C’est en 2014 que la conservatrice française fonde son association Archives of Women Artists, Research and Exhibitions, dans le but de «promouvoir la recherche et l’information sur les artistes femmes du XXe siècle». Engagée de longue date dans ce combat, cette normalienne née
en 1967 découvre les
gender studies aux États-Unis, où elle enseigne le français avant d’intégrer l’Institut national du patrimoine. Conservatrice en chef au Centre Pompidou de 2003 à 2013, elle fait entrer dans les collections de l’institution des œuvres féministes. En 2014, elle consacre une rétrospective à Niki de Saint Phalle au Grand Palais. Deux ans plus tard, elle est nommée à la direction des collections et des expositions de la Monnaie de Paris – un poste qu’elle occupera jusqu’à la suppression, fin 2019, du programme d’expositions.

Welcome La Drouot Gazette offers you 4 Articles.
You still have 3 article(s) left to read.
I subscribe