Berlin : un combat pour la visibilité. Femmes artistes à la Nationalgalerie avant 1919

On 03 December 2019, by Zaha Redman
Sabine Lepsius, Autoportrait, 1885.
© Staatliche Museen zu Berlin, Nationalgalerie/ Jörg P. Anders

Les statuts de l’Académie de Berlin rédigés en 1879 par le directeur de l’époque, Anton von Werner, spécifient que « les étudiantes ne sont pas acceptées ». Telle fut la réponse de l’institution à l’Association des femmes artistes et des amies de l’art berlinoise douze ans plus tôt, en 1867, et aux groupes similaires qui virent le jour dans d’autres villes d’Allemagne. Pour autant, la Nationalgalerie organise, dès 1881, deux expositions, consacrées l’une à Antonie Biel, l’autre à Maria von Parmentier. Quant à Guillaume II, il soutient Vilma Parlaghy (1863-1923), à qui il commande un portrait officiel en 1895. Mais ce sont des exceptions. L’exposition propose une soixantaine d’œuvres issues de la collection de la Nationalgalerie et d’une histoire encore très prussienne, à la charnière du XIXe et du XXe siècle. Parmi les plus connues en France, Paula Modersohn-Becker (1876-1907) a eu droit à une très belle rétrospective au musée d’Art moderne de la Ville de Paris, en 2016. Aux côtés de Käthe Kollwitz (1867-1945) et Gabriele Münter (1877-1962), on découvre les sculptures fascinantes de Renée Sintenis (1888-1965), les peintures de Sabine Lepsius (1864-1942) et les œuvres de bien d’autres artistes moins célèbres. Une salle est réservée aux exilées parisiennes, une catégorie privilégiée qui a pu rejoindre la France pour s’affranchir un temps du conservatisme ambiant, bientôt renversé par Dada et la Première Guerre mondiale. Le portrait occupe une place prédominante dans cette sélection, circonscrite mais documentée, sur un thème trop souvent cantonné dans l’actualité.

Alte Nationalgalerie,
Bodestraße 1-3, Berlin, tél. : +49 30 266 42 42 42.
Jusqu’au 8 mars 2020.
smb.museum/museen-und-einrichtungen/alte-nationalgalerie
Welcome La Drouot Gazette offers you 4 Articles.
You still have 3 article(s) left to read.
I subscribe