Gazette Drouot logo print

Aubusson tisse la nature

Published on , by Marielle Brie

Ce thème, qui semble incarner à lui seul la genèse des tapisseries d’Aubusson, n’est pourtant pas spécifique aux tentures anciennes. Pour illustrer la diversité de cette riche production française, des pièces rarement exposées et des prêts de l’atelier-musée de Jean Lurçat et du Mobilier national ont ainsi pris leurs quartiers...

Élie Maingonnat (1892-1966), L’Automne, atelier Pinton, Felletin, 1947, 236 x 306 cm,... Aubusson tisse la nature
Élie Maingonnat (1892-1966), L’Automne, atelier Pinton, Felletin, 1947, 236 306 cm, collection de la Cité internationale de la tapisserie.
© Cité internationale de la tapisserie, Claire Tabbagh-Manzara

Ce thème, qui semble incarner à lui seul la genèse des tapisseries d’Aubusson, n’est pourtant pas spécifique aux tentures anciennes. Pour illustrer la diversité de cette riche production française, des pièces rarement exposées et des prêts de l’atelier-musée de Jean Lurçat et du Mobilier national ont ainsi pris leurs quartiers d’été à Aubusson. Le parcours thématique invite à flâner parmi les pièces tissées, comme dans une promenade en forêt. Au gré d’une scénographie épurée, le visiteur s’immerge pleinement dans les œuvres imaginées par plusieurs générations d’artistes cartonniers. Chaque salle éclaire le dialogue mouvant entre l’homme et son environnement, de la nature impénétrable et sauvage de rares verdures aubussonnaises des XVe et XVIe siècles, à leurs relectures luxuriantes et joyeuses dans les tissages des artistes Leo Chiachio et Daniel Giannone ou de Dom Robert, dont des dessins sont également présentés. Le végétal domestiqué décline ses motifs et ses thèmes classiques – des quatre éléments aux quatre saisons – comme un manifeste des principes de rénovation de la tapisserie édictés au XXe siècle par Antoine Marius-Martin et Jean Lurçat. À partir des exercices chromatiques auxquels se prêtaient les étudiants de l’ENAD au siècle dernier, la question de la teinture des fils de laine et de soie ouvre vers les préoccupations environnementales actuelles et introduit le travail de l’artiste et designer Aboubakar Fofana, spécialiste des pigments naturels, sollicité pour la prochaine mise sur métier d’une œuvre de Régine Graille. L’ensemble permet d’appréhender avec clarté la pluralité des moyens techniques et artistiques spécifiques à la tapisserie pour traduire la nature. Les routes boisées menant à Aubusson sont sans doute le meilleur prélude à cette immersion apaisante dans le végétal tissé.

Cité internationale de la tapisserie, rue des Arts,
Aubusson (23), tél. : 05 55 66 66 66.
Jusqu’au 18 septembre 2022.
ite-tapisserie.fr
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Welcome La Drouot Gazette offers you 2 Articles.
You still have 1 article(s) left to read.
I subscribe