Gazette Drouot logo print

Art et diplomatie. Les œuvres japonaises du château de Fontainebleau (1862-1864)

Published on , by Marie-Laure Castelnau

Elles avaient été peu à peu oubliées… L’invitation du Japon au Festival de l’histoire de l’art a été l’occasion pour le château de dévoiler une sélection d’œuvres japonaises issues de ses collections. Certaines étaient mêlées aux objets présentés dans le salon des laques et dans le musée chinois de l’impératrice Eugénie,...

Japon, paravent en dorure et laque sur bois (détail). © RMN-Grand Palais (château... Art et diplomatie. Les œuvres japonaises du château de Fontainebleau (1862-1864)
Japon, paravent en dorure et laque sur bois (détail).
© RMN-Grand Palais (château de Fontainebleau)/Gérard Blot

Elles avaient été peu à peu oubliées… L’invitation du Japon au Festival de l’histoire de l’art a été l’occasion pour le château de dévoiler une sélection d’œuvres japonaises issues de ses collections. Certaines étaient mêlées aux objets présentés dans le salon des laques et dans le musée chinois de l’impératrice Eugénie, tandis que d’autres étaient restées dans les réserves. Cette exposition présente le résultat d’un long travail de recherche mené par une équipe franco-japonaise. Grâce à l’étude de documents inexploités jusqu’à présent, ces objets se sont révélés être des cadeaux diplomatiques offerts par le Shôgun à Napoléon III entre 1860 et 1864, à une époque où le Japon s’ouvre aux pays occidentaux : dix kakemonos peints sur soie par des artistes officiels, un paravent à fond d’or de toute beauté, et une dizaine d’objets précieux par leurs matériaux et leurs techniques de peinture. En laque, cristal de roche, métal, ivoire ou argent, ils témoignent des savoir-faire et de la culture des artisans des ateliers shogunaux. L’exposition met aussi en lumière le soin qui a présidé au choix des présents, le processus de fabrication et la manière dont ils ont été adaptés au goût occidental. Peints avec une grande minutie, les fleurs, les oiseaux et les paysages constituent les sujets principaux de ces œuvres d’art aux couleurs éclatantes, tous porteurs d’une signification : les pivoines et les faisans symboles de prospérité, le couple de pigeons bleus et les cailles, qui s’inspirent de peintures liées à un empereur de Chine passionné par les arts et les lettres. Rassemblés dans deux petites salles du château, comme dans un coffre-fort, ces objets rappellent le goût des élites européennes pour l’art de l’Asie, à la veille de l’éclosion du japonisme.

Château, place Charles-de-Gaulle, Fontainebleau (77), tél. : 01 60 71 50 70
Jusqu’au 20 septembre 2021.
www.chateaudefontainebleau.fr
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Welcome La Drouot Gazette offers you 2 Articles.
You still have 1 article(s) left to read.
I subscribe