Gazette Drouot logo print

Affinités électives entre Fernand Léger et Arthur Rimbaud

Published on , by Philippe Dufour
Auction on 07 July 2022 - 10:00 (CEST) - 8, rue de Castries - 69002 Lyon

Le peintre engagé a portraituré le poète adolescent, alors que la palme de cette vente dédiée à la peinture moderne revenait à une feuille de figuier d’un certain Bernard Buffet.

Fernand Léger (1881-1955), Rimbaud, 1948, encre et gouache sur papier vélin, signée,... Affinités électives entre Fernand Léger et Arthur Rimbaud
Fernand Léger (1881-1955), Rimbaud, 1948, encre et gouache sur papier vélin, signée, datée et titrée, 42,5 34,5 cm.
Adjugé : 26 250 

Emblématique de sa première manière, car exécutée en 1950, la nature morte intitulée Verre et feuille de figuier rappelait toute l’originalité de l’art d’un Bernard Buffet, émergeant au milieu de l’abstraction de l’après-guerre. Simplification et ascétisme sont alors les deux maîtres mots d’une figuration réduite chromatiquement au blanc et noir, teintés de jaune très pâle. La toile (50 65 cm) n’a pas manqué d’attirer 85 000 €, d’autant qu’elle est parfaitement répertoriée dans le catalogue raisonné de l’œuvre peint par Yann Le Pichon (volume I, page 177) et que l’indispensable certificat d’authenticité de Maurice Garnier, en date du 29 novembre 1973, l’accompagne. Ambiance tout aussi poétique avec l’œuvre suivante, adjugée 26 250 € : le portrait de Rimbaud par Fernand Léger, tracé à l’encre et gouache sur papier vélin, signé, daté et titré (voir l'article Arthur Rimbaud par Fernand Léger de la Gazette n° 26, page 90). Au dos de la feuille (42,5 34,5 cm), une inscription manuscrite datée 1949 la certifie, par Louis Grosclaude éditeur, accompagnée du cachet humide de celui-ci. Plus bohème, l’art tonitruant de Gen-Paul s’illustrait ici par un Violoniste (92 65 cm), rappelant le quartier effervescent de Montmartre où naquit et vécut l’artiste ; la toile achetée 20 625 € bénéficiait d’un certificat de Maurice Combe, directeur de la galerie de la Présidence, et datant la composition de 1936. Côté volumes, à 18 750 €, se détachait une aimable Chouette de Pablo Picasso, datant de 1969 (h. 28,5 cm) ; elle avait été acquise par ses derniers propriétaires le 8 août 1969 à la galerie Madoura de Cannes. Inutile de préciser que cette céramique avec glacis peints brun, noir et blanc porte la fameuse inscription « édition Picasso Madoura, 53/250 » gravée sous la base, ainsi que deux empreintes à l’intérieur : «édition Madoura» et «Madoura». On précisera que dans le catalogue de l’œuvre céramique de Picasso par Alain Ramié, l’oiseau est répertorié sous le n° 604.

Thursday 07 July 2022 - 10:00 (CEST) - Live
8, rue de Castries - 69002 Lyon
Conan Belleville Hôtel d’Ainay
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Welcome La Drouot Gazette offers you 2 Articles.
You still have 1 article(s) left to read.
I subscribe