Un grand nom de la miniature

On 24 October 2019, by Claire Papon

Jean-Urbain Guérin est l’un des artistes les plus talentueux de sa génération, en format miniature... 

 

Si cette Femme en robe saumon à manches ballon couvertes de mousseline transparente, coiffée d’un turban, à mi-corps et de trois quarts à gauche demeure anonyme, l’auteur de cette miniature à la gouache et aquarelle sur vélin, datée 1825 (21 18,1 cm), est l’un des artistes les plus talentueux de sa génération. Il s’agit de Jean-Urbain Guérin (1761-1836), né à Strasbourg et mort à Obernai, élève de son père le graveur Jean Guérin, puis de Jean-Baptiste Regnault. Envoyé à Paris, il poursuit sa formation auprès de David, puis du célèbre miniaturiste Jean-Baptiste Isabey. On doit à Jean-Urbain Guérin des portraits de Marie-Antoinette et de Louis XVI, de députés du Tiers-État, de généraux qu’il a suivis dans l’armée du Rhin, sous la Terreur, mais aussi de Bonaparte et de Joséphine, au service de laquelle il entre en 1798. 800 à 1 200 € sont demandés de cette miniature présentée mardi 29, salle 10 à Drouot, par Ader (Mme Lemoine-Bouchart, expert).

Tuesday 29 October 2019 - 14:00 - Live
Salle 10 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot - 75009
Ader