Yves Dauger

Le 26 octobre 2018, par La Gazette Drouot
Yves Dauger
DR

Son expertise était unique en France. Yves Dauger nous a quittés à la fin du mois de juillet. Sa grande culture, sa discrétion et son engagement au service d’une discipline peu connue du grand public l’ont fait apprécier et respecter de tous les passionnés qui l’ont rencontré. Expert en hippomobiles, harnais et matériel de cavalerie militaire, il l’était plus généralement en mobilier et objets d’art. Lorsque les avis divergeaient sur les objets savants, souvent le temps lui donnait raison. Il avait le respect de l’objet, mais aussi le respect de l’humain. Toujours disponible, “sapeur-pompier” des études quand un objet rare arrivait précipitamment. Il n’était pas avare de conseils avisés, que ce soit pour la panurge la mieux adaptée ou une paire de cobs, jusqu’à la découverte de documents anciens avec échantillon des garnitures pour des meubles d’origine royale au fin fond d’archives inexplorées», se souvient Christian Bizouard, commissaire-priseur à Dijon et ami d’Yves Dauger. Si son goût pour l’art équestre lui avait été transmis par sa famille, il l’avait transformé en spécialité à part entière dans le marché de l’art – une première en France. Ainsi lui doit-on les ventes aux enchères orchestrées en parallèle des concours internationaux d’attelage de Saumur.

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne