Vivienne Westwood : la collection Lee Price au musée des Tissus

Le 13 octobre 2020, par Virginie Chuimer-Layen
Vivienne Westwood (née en 1941), veste Lochcarron, collection «Vive la Cocotte», automne-hiver 1995-1996, collection Lee Price.
© Lyon, musée des Tissus - Sylvain Pretto

Dans la première salle, au son des Sex Pistols, le visiteur se retrouve dans l’ambiance underground de la boutique du 430, King’s Road en 1974, là où Vivienne Westwood, styliste britannique à l’origine de la mode punk, a débuté avec son compagnon Malcolm McLaren. Toutefois, que l’on ne se méprenne pas : cette exposition conçue en cinq sections, avec sa scénographie écoresponsable, n’est pas si sulfureuse. À travers la collection de Lee Price, gentleman anglais, lyonnais d’adoption, passionné et expert de l’œuvre de «dame» Westwood, l’institution nous convie à un voyage temporel. Environ cinquante objets et costumes du musée dialoguent de manière presque naturelle avec cent cinquante vêtements et accessoires signés par l’une des plus grandes anticonformistes du Royaume-Uni. Car l’intérêt de cette première en France est de montrer que son œuvre est protéiforme. Nourrie d’histoire avec un grand «H», elle puise dans l’art du XVIIIe siècle français tout en gardant cette empreinte so british que l’on retrouve dans les matières – tartans et tweeds – et les coupes héritées des tailleurs de Savile Row. Temps fort de l’événement, le pourpoint du XIVe siècle dit de Charles de Blois, appartenant au fonds lyonnais, converse avec une veste de la collection «Vive la Cocotte» de l’automne-hiver 1995-1996, dont la citation jamais servile est manifeste dans la coupe des manches en assiette. Robes conçues à la lumière du rocaille et de François Boucher, vestes inspirées des uniformes chers au néoclassicisme, mais aussi souliers démesurés, service à thé revisité ou encore vêtements militant pour la cause environnementale, les pièces de la collection Lee Price prennent encore plus d’épaisseur au sein de ce «musée imaginaire». Un musée que pourrait fantasmer Vivienne Westwood.

Musées des Tissus,
34, rue de la Charité, Lyon (69), tél 
: 04 78 38 42 00.
Jusqu’au 17 janvier 2021.
www.museedestissus.fr
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne