facebook
Gazette Drouot logo print

Visage du Nigeria

Le 21 février 2019, par Sophie Reyssat

Estimé autour de 5 500 €, ce masque «okua» était remarqué pour sa rareté. Il est à rapprocher d’exemples conservés au Metropolitan Museum of Art, au musée Barbier-Mueller, au Linden Museum et dans la collection Durand-Dessert. Portée par de grands courants culturels, la tradition du masque dépasse les clivages ethniques.…

Visage du Nigeria
Nigeria, M’Bembe, masque «okua» collecté dans la région de la haute Cross River, h. 22 cm.
Adjugé : 19 375 

Estimé autour de 5 500 €, ce masque «okua» était remarqué pour sa rareté. Il est à rapprocher d’exemples conservés au Metropolitan Museum of Art, au musée Barbier-Mueller, au Linden Museum et dans la collection Durand-Dessert. Portée par de grands courants culturels, la tradition du masque dépasse les clivages ethniques. Si les usages complexes de cet objet parmi les plus sacrés varient d’un village à l’autre, une ligne stylistique commune est décelable chez différentes communautés. Ce modèle facial est caractérisé par des yeux en amande ajourés sous une ligne horizontale de cheveux, par un nez épaté et une large bouche ouverte sur des dents apparentes, mais aussi par les scarifications saillantes ornant le grand front et les larges tempes, devant des pavillons d’oreilles bien marqués. Il était en usage chez les Idoma du Nigeria. Le clan des Boki le faisait souvent danser à deux, lors des cérémonies funéraires. La cavité oculaire pouvait alors être enduite de kaolin, dont on a également trouvé des traces sur la bouche, le dessin des cheveux et les scarifications. Le Gabon était quant à lui représenté par une figure de reliquaire kota obomba «mbulu-ngulu», constituée de plaques de cuivre et de laiton martelées, fixées sur une âme de bois. Cette œuvre rapportée en France vers 1920 par l’administrateur des colonies Albert Constantin Debailleul, et conservée depuis dans sa famille, était négociée à 18 125 €. Enfin, le couple sakalave sculpté à Madagascar (voirGazette n° 6, page 84) était bataillé à 15 000 €. 

arts premiers
dimanche 17 février 2019 - 14:15 (CET) - Live
21, avenue de Balzac - 94210 La Varenne-Saint-Hilaire
SVV Lombrail Teucquam
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne