Vincent Amiaux

Le 10 février 2017, par La Gazette Drouot
  

Ce qui a déclenché votre vocation ?
Des parents collectionneurs, des études universitaires d’histoire de l’art, mais surtout ma rencontre en 1996 avec Philippe Bismuth, alors expert en art moderne.

Mais si tout était à refaire, vous seriez…
Conservateur de musée, commissaire d’exposition, mais je suis très heureux d’exercer mon métier de marchand d’art moderne, car il m’offre un rapport privilégié aux œuvres d’art.

Votre dernier coup de cœur ?
Un Marie Laurencin de la période Apollinaire que nous avons eu la chance d’acquérir récemment.

L’artiste/l’objet d’art que vous aimeriez présenter ?
Les Demoiselles d’Avignon, le tableau fondateur de l’art moderne.

La phrase professionnelle que vous répétez souvent ?
Il faut acheter avec ses yeux,
pas avec ses oreilles.

Votre dernier temps fort ?/Vos projets ?
Le Salon du dessin au palais Brongniart du 22 au 27 mars.

Galerie des Modernes
13, rue des Saints-Pères, Paris VIe, tél. : 01 40 15 00 15.
www.galeriedesmodernes.com
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne