facebook
Gazette Drouot logo print

Victoire pour l’univers mouvant de Vasarely

Le 08 février 2018, par Philippe Dufour

À Lyon, suite et fin de la vente dévolue à une collection lyonnaise d’art moderne et contemporain qui avait débuté, le 27 janvier, par la dispersion de ses toiles et sculptures (voir Gazette n° 5, page 106). Ce dernier volet était placé sous le signe des arts décoratifs du XXe siècle, dont la cote affichait une bonne santé,…

Victoire pour l’univers mouvant de Vasarely
Victor Vasarely (1906-1997), Vega-Sakk, tapisserie d’Aubusson tissée par Tabard Frères & Sœurs, signée sur le bolduc, numérotée 1668, contresignée dans la tapisserie, 261 x 253 cm.
Adjugé : 76 000 €

À Lyon, suite et fin de la vente dévolue à une collection lyonnaise d’art moderne et contemporain qui avait débuté, le 27 janvier, par la dispersion de ses toiles et sculptures (voir Gazette n° 5, page 106). Ce dernier volet était placé sous le signe des arts décoratifs du XXe siècle, dont la cote affichait une bonne santé, une fois de plus. En témoignait un résultat final de 307 500 €, à partir d’une estimation de 272 500 €. Y brillaient quelques pièces peu courantes, à commencer par une tapisserie de Victor Vasarely, nommée Vega-Sakk et tissée par Tabard Frères & Sœurs à Aubusson. Portant sa signature et le numéro 1668, cette pièce imposante ( 261  x 253 cm) a multiplié par sept son estimation en se hissant à 76 000 €. D’autres tapisseries faisaient leur apparition, dues à Jean Lurçat, Jean Picart Le Doux et Marcel Gromaire. De ce dernier, on retiendra le Paysage à la huppe, tissé également à Aubusson ; pour cet exemple de l’art moderne des lissiers, il fallait compter 16 902 €. Artiste fort recherché actuellement, Georges Jouve livrait deux beaux exemples de son inépuisable créativité. Un miroir cuvette à bordure de céramique qui, à partir d’une estimation à 4 000/6 000€, atteignait 32 552 € ; et un vase «Galet», émaillé jaune, à fines zébrures (voir Gazette n° 4, page 105), portant le fameux sigle «Ap» (pour Apollon), qu’un amateur achetait pour 12 520 €. Au sein d’un groupe d’œuvres de Serge Mouille toutes vendues , une suspension à trois bras de lumière était achetée pour 18 530 €. Plus ancienne, une verrerie de chez Daum réalisait un bon score de 14 812 €, sans doute aidée par son délicat décor de monnaies-du-pape dans des tons de bleu. Du côté des sculptures, on notait surtout une version de la célèbre pièce baptisée La Nature se dévoilant devant la science, par Louis-Ernest Barrias, un sujet à patine polychrome acquis pour 11 268 €. 

 

Georges Jouve (1910-1964), miroir «Cuvette», céramique émaillée blanc, 35,5 x 32,5 cm. Adjugé : 32 552 €
Georges Jouve (1910-1964), miroir «Cuvette», céramique émaillée blanc, 35,5 x 32,5 cm.
Adjugé : 32 552 €

sculptures, bronzes, arts décoratifs du XXe, tapisseries, verreries
lundi 29 janvier 2018 - 15:00 (CET)
6, rue Marcel-Rivière - 69002 Lyon
Bérard - Péron
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne