Gazette Drouot logo print

Victoire biblique par Pieter Van Lint

Publié le , par Anne Doridou-Heim
Vente le 01 octobre 2020 - 14:00 (CEST) - Salle 5-6 - Hôtel Drouot - 75009

Cette paire de cuivres de Pieter Van Lint convoque en deux épisodes un duo de choc, David et Saül.

Pieter Van Lint (1609-1690), David avec la tête de Goliath (détail page de droite),... Victoire biblique par  Pieter Van Lint
Pieter Van Lint (1609-1690), David avec la tête de Goliath (détail page de droite), David et Saül (ci-dessus), paire de cuivres, 88 108 cm.
Adjugé : 35 840 


La scène est dure et pourtant, David avec la tête de Goliath a un air tellement juvénile et presque surpris de son exploit que la composition perd de son tragique. Le Flamand Pieter Van Lint (1609-1690) l’a peinte sur cuivre, lui adjoignant en pendant un autre épisode biblique, David se présentant devant Saül. Tout va alors pour le mieux entre le premier roi du peuple d’Israël et ce jeune berger victorieux dont il va faire le chef de son armée. Les choses se gâteront par la suite et la jalousie pousser Saül à vouloir tuer David, mais ceci est une autre histoire… Une enchère de 35 840 € récompensait les deux scènes. Pieter Van Lint, reçu maître de la guilde d’Anvers en 1632, s'employait à restituer des épisodes de l’Ancien Testament comme des sujets mythologiques. Son atelier était florissant, son art baroque, influencé par ceux de Rubens et de Jordaens, plaisant aux bourgeois de sa ville. Un autre nom des plus fameux est celui d’Albrecht Dürer (1471-1528). Une épreuve au burin du Songe du docteur (18,8 11,8 cm) réveillait l’envie d’un acquéreur à 24 960 €. Le sujet de la gravure est bien connu mais des plus énigmatiques, Dürer rattachant généralement ses œuvres à un texte qu’elles accompagnent. Ici, rien de tel : c’est un rêve érotique qui est imprimé, et ce n’est guère dans la manière du maître de Nuremberg…

jeudi 01 octobre 2020 - 14:00 (CEST) - Live
Salle 5-6 - Hôtel Drouot - 75009
Crait + Müller
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne