Gazette Drouot logo print

Vendôme sous le signe du dragon

Publié le , par Philippe Dufour
Vente le 22 septembre 2022 - 14:00 (CEST) - Route de Blois - 41100 Vendôme

Thématique extrême-orientale pour cette vacation, où deux vases chinois Transition ont disputé la première place à des documents rares sur l’ancien Japon.

Chine, période Transition, XVIIe siècle. Deux vases de forme rouleau, formant fausse... Vendôme sous le signe du dragon
Chine, période Transition, XVIIe siècle. Deux vases de forme rouleau, formant fausse paire, porcelaine décorée en bleu sous couverte, h. 44,5 cm, diam. 14 cm.
Adjugé : 97 000 

97 000 € ont été nécessaires pour saisir cette paire de vases en porcelaine de Chine datant de la tumultueuse période Transition, durant laquelle le pouvoir passera de la dynastie Ming (1368-1644) à celle des Qing (1644-1912), au milieu du XVIIe siècle. Les deux pièces adoptent une forme rouleau, et constituent une fausse paire ; elles présentent un décor en bleu sous couverte tiré d’une scène du fameux roman des Trois Royaumes, montrant un dignitaire et son serviteur recevant des cadeaux près d’un rocher percé. Quant au bord, il s’agrémente d’une frise de feuilles de bananiers (h. 44,5, diam. 14 cm). Datant également du XVIIe, et de la fin de l’époque Ming, lui succédait avec 9 300 € un vase de forme «hu», cette fois en bronze et émaux cloisonnés à décor de deux dragons s’affrontant autour d’une perle (h. 41 cm), avec, au revers, une marque apocryphe de Jingtai. Pour la petite histoire, notons que l’objet a été rapporté de Chine lors de la guerre des Boxers par le lieutenant Edmond-Louis Rousseau (1872-1914). Cap sur l’archipel du Japon ensuite, avec de rarissimes documents à l’encre sur papier blanc et papier rouge émanant, en 1855, du royaume de Ryûkyû ; ils comprennent les règles du commerce et des lettres officielles entre cet état particulier (sous domination japonaise) et la Chine. Un ensemble qui partait à 20 400 €. Plus spectaculaire s’avérait une somptueuse vitrine de l’époque Meiji (1868-1912), en bois sculpté : de forme rectiligne, elle présente dix niches ou étagères placées à des niveaux différents, et un petit pont japonais relie deux d’entre elles (239,5 157,5 42,5 cm). Décoré de frises ajourées et de panneaux dorés ou marquetés de nacre, le meuble inscrivait 10 540 €. De la même période, un insolite dragon articulé en buis, les yeux incrustés d’os (l. 89 cm), fermait la marche avec 5 200 €.

jeudi 22 septembre 2022 - 14:00 (CEST) - Live
Route de Blois - 41100 Vendôme
Rouillac
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne