Une créatrice et son intérieur par Frank

Le 17 décembre 2020, par Anne Doridou-Heim

Jean-Michel Frank, Adolphe Chanaux et Clément-Serveau étaient conviés à réaliser un élégant aménagement. La marque d’un style.

Jean-Michel Frank (1893-1941), paire de fauteuils club recouverts de Skaï beige, piétement fuseau à angles saillants, 62,5 63,5 63 cm.
Adjugé : 183 425 


Mère de la romancière Madeleine Chapsal, Marcelle Chaumont (1891-1990) entre en 1912 dans les ateliers de Madeleine Vionnet, qui vient d’ouvrir sa maison de couture rue de Rivoli. Elle devient vite sa première collaboratrice, concevant ses modèles les plus emblématiques. Après la fermeture de l’entreprise en 1940, elle ouvre la sienne, où elle aura comme apprenti le tout jeune Pierre Cardin. Pour la décoration de son intérieur du square Pétrarque, à Paris, elle fait appel aux plus grands de l’époque, Jean-Michel Frank (1893-1941), notamment pour cette paire de fauteuils club recouverts de Skaï, qui se démarquait avec une enchère de 183 425 €. La patte sobre et élégante du designer s’y retrouve. Il en était de même dans une console demi-lune en bois patiné au piétement en fuseau (74,5 131 39,5 cm), réalisée à quatre mains avec Adolphe Chanaux (1887-1965) et adjugée 69 520 €. Une grande peinture (155,5 94,5 cm) de Clément-Serveau (1886-1972) éclairait l’intérieur de ses charmes. Spécialement exécutées pour le salon de la créatrice, Les Trois Grâces étaient déposées à 31 600 € et recevaient un record du monde (source Artnet).

jeudi 10 décembre 2020 - 13:30 - Live
Galerie 4 rue Drouot - 4, rue Drouot Rez-de-chaussée sur cour intérieure - 75009
Brissonneau
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne