Une carrière bien remplie pour Catherine Baron

Le 03 juin 2021, par Vanessa Schmitz-Grucker

En charge de la formation des commissaires-priseurs depuis 1981, d’abord à la Chambre nationale des commissaires-priseurs puis au sein du Conseil des ventes volontaires, Catherine Baron a fait valoir ses droits à la retraite.

Catherine Baron avec Me Georges Delettrez.
DR

Née en 1953 dans le 14e arrondissement parisien, elle a étudié le droit à l’université de Sceaux. Elle travaille ensuite quelque temps dans le tourisme avant d’intégrer la Chambre nationale à 28 ans, à la demande du président de l’époque, Me Paul Pescheteau, qui la formera. Elle chapeaute pas moins de quarante promotions de commissaires-priseurs. Pour Bernard Vassy, qui tient le marteau à Clermont-Ferrand, elle est «un monument. Catherine Baron représente, pour toutes ces générations de confrères, une sœur, une mère. Elle possède une très forte personnalité et s’est impliquée comme si les stagiaires avaient été sa propre famille. Elle a beaucoup aidé la profession. Comptant sur son réseau, elle a toujours pu défendre nos intérêts de sorte qu’elle porte fondamentalement en elle les valeurs de cette fonction». En récompense de cet investissement professionnel, elle avait été nommée chevalier de l’ordre du Mérite en 2002 par la garde des Sceaux Nicole Belloubet.

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne