Gazette Drouot logo print

Un soir de fête dans la Bretagne d’antan

Publié le , par Philippe Dufour
Vente le 25 avril 2019 - 14:00 (CEST) - Chapelle de l'hôtel Mercure, rue du Lycée - 03000 Moulins

Ferdinand Loyen de Puigaudeau était la vedette d’une vacation placée sous le signe de la Bretagne, et dispersant une collection particulière avec pour seul thème la province atlantique.

Ferdinand Loyen de Puigaudeau (1864-1930), Manège au clair de lune, huile sur toile,... Un soir de fête dans la Bretagne d’antan
Ferdinand Loyen de Puigaudeau (1864-1930), Manège au clair de lune, huile sur toile, 37 45 cm.
Adjugé : 25 760 

Ce natif de Nantes signait ici deux toiles emblématiques de son art. Un remarquable Manège au clair de lune (voir l'article Fête foraine à Pont-Aven de la Gazette n° 15, page 104) récoltait ainsi 25 760 €, un score bien mérité, en raison du rendu particulièrement réussi, et néo-impressionniste, des lumières de la fête foraine. Pour une fois dans son œuvre, la clarté naturelle de la lune, voilée de nuages verdâtres, est éclipsée par l’éclairage artificiel des ampoules du manège, constituant le centre véritable de la composition. L’artiste était aussi l’auteur d’une Chaumière au clair de lune dans les marais de la Brière, où l’astre de la nuit jouait le premier rôle, aimantant 12 236 €. Le peintre s’installe en 1905 au manoir de Kervaudu, au Croisic, bourg qu’il quittera peu désormais, et dont les alentours - jardins, moulins, champs et marais, constitueront une source inépuisable de sujets. Tout aussi fasciné par la Bretagne, le peintre Ernest Guérin, originaire de Rennes, était présent à travers un ensemble d’aquarelles, d’où ressortait en particulier La Maison des pêcheurs, appréciée à hauteur de 3 348 €. Tout aussi bretonnant, Pierre de Belay se signalait par une Nature morte aux fleurs, récoltant 2 576 €. Au rayon des sculptures, on avait, issu de la même thématique, un buste anonyme de Bretonne en bronze  fondeurs Thiébaut Frères  en échange de 772 €. Loin de là, Albert André signait un tableau représentant une Vieille maison à Laudun, une huile sur toile marouflée sur carton. Une vision bucolique, exaltant cette fois un village languedocien, qui pouvait prétendre à 4 379 €.

tableaux du XIXe, modernes
jeudi 25 avril 2019 - 14:00 (CEST)
Chapelle de l'hôtel Mercure, rue du Lycée - 03000 Moulins
Enchères Sadde
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne