facebook
Gazette Drouot logo print

Un fragment de stèle maya rendu au Guatemala

Le 04 novembre 2021, par Vincent Noce

Il a fallu deux ans de tractations mais, le 25 octobre, au siège de l’Unesco, un fragment d’une stèle maya provenant du site de Piedras Negras a été remis au Guatemala.

Un fragment de stèle maya rendu au Guatemala
DR

Ce relief en pierre calcaire d’une cinquantaine de centimètre de côté, estimé autour de 40 000 €, avait dû être retiré d’une vente prévue à Drouot le 18 septembre 2019 par Alexandre Millon après la protestation de l’État d’Amérique centrale. Des photographies prises par Teobert Maler en 1899 sur le richissime site archéologique prouvent que la stèle, dite «n° 9», se trouvait alors in situ. Elle était depuis longtemps cassée en quatre morceaux, après une chute accidentelle ou ayant été brisée par des conquérants de la cité. Datant de 736, elle figure l’un des derniers rois de la dynastie maya, grandeur nature, coiffé d’une tête de chouette. C’est la représentation de cet animal nocturne qui a été rendue par la collectionneuse Manichak Aurance. Provenant d’un pillage commis au cours des années 1960, au moins deux fragments sont passés par un marchand californien, Earl Stendhal, dont celui-ci. Il a été vendu à la galerie parisienne Pierre Langlois, où les époux Aurance l’ont acquis en 1968. Pour les archéologues, cette coiffe est d’autant plus importante qu’elle reprend un avatar du dieu de la guerre Tlaloc qui servait d’emblème royal à Teotihuacán – démontrant le prestige que cette puissante cité-État pouvait encore conserver pour les Mayas, même longtemps après sa destruction et son abandon. La restitution est gracieuse et volontaire, le Guatemala s’étant refusé par principe à verser une compensation même symbolique. Nathalie Mangeot, qui a suivi le dossier à l’étude Millon, reconnaît qu’elle était justifiée par «le faisceau de preuves» fournis par
le pays. Le président de Drouot Patrimoine, Alexandre Giquello, s’est félicité de cette issue, qui lui semble «la seule dès lors que le pillage est ainsi avéré, dans le respect de l’histoire des peuples et de l’éthique».

Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne