Un été au Havre

Le 23 juillet 2020, par Valentin Grivet
Henrique Oliveira, Sisyphus Casemate, 2019.
photo Philippe Bréard.

Depuis l’esplanade du Muséum d’histoire naturelle, debout sur son perchoir, Monsieur Goéland scrute l’horizon, les mains dans les poches de son caban. Né de l’imagination du sculpteur Stephan Balkenhol, ce personnage hybride en bronze peint pourrait bien devenir la mascotte des Havrais. Il est en tout cas l’emblème de la nouvelle édition d’« Un été au Havre », le festival d’art contemporain créé en 2017 par Jean Blaise, à l’occasion du cinq-centième anniversaire de la création de la ville. « Ce quatrième volet a bien failli ne pas avoir lieu, précise le directeur artistique. L’épidémie a bouleversé nos plans, certaines œuvres ont dû être reportées, d’autres projets ont dû être annulés. » Si la programmation est effectivement plus mince qu’à l’accoutumée, elle réserve néanmoins de jolies surprises, en matière d’expositions (Mrzyk & Moriceau au Portique) et d’installations inédites, à découvrir en centre ville comme en bord de mer. Claude Lévêque a coiffé l’autel de l’église Saint-Joseph d’un gigantesque rideau de fleurs de lys, et Benedetto Bufalino joue les magiciens en provoquant l’envol d’une caravane sur le parking de la plage. Antoine Schmitt a équipé les hautes cheminées de la centrale EDF d’un dispositif lumineux qui évolue en fonction des mouvements de la lune, et Rainer Gross anime la façade de l’hôtel de ville d’une sinueuse liane en bois. Ces créations – a priori éphémères, même si certaines pourraient être définitivement adoptées – viennent s’ajouter à une douzaine d’œuvres pérennes, conservées des précédentes éditions. Ainsi de la sculpture-architecture de Lang et Baumann sur la plage, de la Catène de containers de Vincent Ganivet près du MuMA, de la fontaine de Stéphane Thidet face au volcan d’Oscar Niemeyer, ou de l’arbre d’Henrique Oliveira dans les « Jardins suspendus ». « Un été au Havre ne relève pas seulement de l’événementiel, conclut Jean Blaise. L’objectif est de constituer une collection permanente dans l’espace public, qui grandit d’année en année. »

Point d’accueil « Un été au Havre », Maison de l’Été,
125, rue Victor-Hugo, Le Havre (76), tél. : 02 35 22 31 22.
Jusqu’au 4 octobre 2020.
neteauhavre.fr
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne