Gazette Drouot logo print

Un duo d’esthètes

Publié le , par Éric Jansen

Hervé Van der Straeten a dessiné une collection pour l’antiquaire Alexandre Biaggi, une collaboration naturelle pour deux amoureux des arts décoratifs.

Alexandre Biaggi et Hervé Van der Straeten devant la lampe Eos. © CECIL MATHIEU Un duo d’esthètes
Alexandre Biaggi et Hervé Van der Straeten devant la lampe Eos.
© CECIL MATHIEU
Le premier est l’un des plus célèbres marchands parisiens, spécialisés dans les arts décoratifs du XX e   siècle. Le second conçoit des meubles, des luminaires et des miroirs, à la modernité très étudiée, résolument contemporains et pourtant nourris de références à l’histoire des styles. Aussi, quand Alexandre Biaggi demande à Hervé Van der Straeten de lui dessiner quelques pièces qu’il vendra en exclusivité dans sa galerie, le résultat est forcément intéressant, sophistiqué et intemporel. De futurs classiques. Comment est née cette collaboration ? Hervé Van der Straeten : Notre amitié est ancienne. J’allais souvent voir Alexandre dans sa première galerie, rue Jacob. J’aimais ses choix, sa façon de mélanger les objets. Tout était toujours impeccablement mis en scène. Cette collection est une façon de fêter une relation de vingt ans. Alexandre Biaggi : En 2000, j’ai demandé à Hervé de créer pour moi quelques modèles. Il y avait un miroir, deux lampes et des petites tables, en bronze, marbre et albâtre, dans un esprit néoclassique. C’était la première fois que j’avais cette démarche, mais j’aimais son style. Il apportait une chose nouvelle. J’ai vu ses créations à travers mon œil d’antiquaire et j’ai trouvé qu’il avait un sens des matières, qui correspondait…
Ce contenu est réservé aux abonnés
Il vous reste 85% à lire.
Pour découvrir la suite, Abonnez-vous
Gazette Drouot logo
Déja abonné ?
Identifiez-vous