Gazette Drouot logo print

Un colloque à Drouot : les déboires de l'ivoire

Publié le , par Vanessa Schmitz-Grucker

L'Hôtel Drouot organise sa troisième table ronde sur le commerce de l'ivoire, suite aux dernières mesures prises en vue de son interdiction. Le 7 avril de 17h à 18h30, en entrée libre sur réservation. .contenuArticle imgsrc*="97775.jpg", .legendeImage{ display:none }

Un colloque à Drouot : les déboires de l'ivoire
 

L’Europe a renforcé l’interdiction de l’usage et du commerce de l’ivoire, y compris pour les antiquités. Aussi, collectionneurs et professionnels s’alarment de cette perte d’un patrimoine culturel. Après « les antiquités du sang », sur le pillage au Moyen-Orient, et les revendications de l’État sur les biens d’Église, Drouot organise une deuxième table ronde, le 7 avril de 17 h à 18 h 30, en présence de Marco Ciambelli du ministère de la Transition écologique, Philippe Malgouyres du département des Objets d’art du Louvre, Antonia Eberwein du Syndicat national des antiquaires, Coraline Baroux-Desvignes du Collectif des facteurs d’instrument de musique, l’ivoirier Pierre Heckman et Alexandre Giquello, président de Drouot. 

 

Jeudi 7 avril à 17h, pour le second rendez-vous Les Tables Rondes de Drouot, sous l'intitulé Les déboires de l'ivoire, Vincent Noce, journaliste à La Gazette Drouot, a choisi de traiter du commerce de l'ivoire et de faire le point sur l'évolution de la réglementation européenne et ses implications pour le marché de l'art. Le débat pourra être suivi en salle 9 à l'Hôtel Drouot, sur inscription, et sera diffusé en direct sur les sites drouot.com et gazette-drouot.com.

Depuis quelques années, la réglementation aux États-Unis et en Europe vise à interdire pratiquement tout déplacement et commerce de l'ivoire, même pour les objets d'art remontant à l'Antiquité. Une nouvelle réglementation européenne vient renforcer ces mesures. Les collectionneurs et les professionnels – artisans des métiers d'art, antiquaires, restaurateurs, conservateurs, musiciens et facteurs d'instruments de musique – s'alarment de cette perte d'un patrimoine historique.
En quoi consistent ces dispositifs et dans quelle mesure la défense des éléphants les justifie-t-elle ?
Pour en débattre, Vincent Noce recevra :
- Coraline Baroux-Desvignes, déléguée générale de la Chambre Syndicale de la Facture Instrumentale (CSFI),
- Antonia Eberwein, antiquaire, représentante du Syndicat National des Antiquaires (SNA),
- Marco Ciambelli, de la Direction de la biodiversité au Ministère de la Transition Écologique,
- Philippe Malgouyres, conservateur en chef du patrimoine au département des objets d'art du Louvre,
- Pierre Heckmann, dernier maître ivoirier de Paris,
- Alexandre Giquello, président de Drouot Patrimoine. 

Jeudi 7 avril à 17h
Contact : evenements@drouot.com - 01 48 00 20 85.
  
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne