Gazette Drouot logo print

Un album amicorum, recueil de grands artistes du XIXe siècle

Publié le , par Christophe Provot

Dessins, poèmes et partitions forment le contenu de cet album amicorum romantique à souhait, ayant notamment appartenu à Jean-Baptiste Isabey.

XIXe siècle, album amicorum comprenant 34 dessins et aquarelles et 27 pièces de vers... Un album amicorum, recueil de grands artistes du XIXe siècle
XIXe siècle, album amicorum comprenant 34 dessins et aquarelles et 27 pièces de vers et fragments autographes divers. Reliure romantique in-4° oblong en maroquin à long grain bordeaux à décor à froid et métal doré, Chiffré «DB» [Dubois de Beauchesne ?].
Estimation : 25 000/30 000 €

Plus précieux que le livre d’or, l’amicorum – ou livre d’ami – est un recueil d’un format spécifique conçu pour accueillir non de simples signatures, mais les œuvres d’artistes divers, qu’ils soient peintres, écrivains ou compositeurs, cultivant un lien plus ou moins privilégié avec son propriétaire. La tradition du liber amicorum se renouvelle à l’époque du romantisme et s’épanouit principalement dans les milieux artistiques et des grandes familles. Ces ouvrages se distinguent aussi par la sophistication de la reliure, ici en maroquin à long grain bordeaux, décor à froid sur les plats, écoinçons et fermoir latéral en métal doré à motifs de palmettes et de rinceaux de feuillage. Un écrin à la juste mesure de son contenu, réunissant de grands noms de l’art du XIXe siècle, aussi bien français qu’anglais. De formats divers, les dessins, aquarelles et autres esquisses qui parsèment notre exemplaire nous sont parvenus en très bon état et ont gardé leurs couleurs d’origine, en raison de l’excellente conservation de l’ouvrage dans la famille du dernier propriétaire. Son historique semble complexe. Annoncé comme provenant de la collection de la descendance d’Isabey, le peintre et miniaturiste plébiscité par l’Empire, il arbore deux initiales «DB» en métal doré au centre de sa couverture. Peut-être faut-il y voir le nom de Dubois de Beauchesne – ou du Bois de Beauchesne – une importante famille aristocratique proche de la Couronne, et plus exactement celui de Hyacinthe Alcide du Bois de Beauchesne (1804-1873). Officier d’état-major et ancien gentilhomme de la chambre du roi, ami de Victor Hugo et d’Alexandre Dumas, il se voua tout entier aux lettres après la révolution de 1830. Il fréquentait les cénacles romantiques et fut l’un des habitués du salon de Gérard. Lui-même écrivain, il fut chef de cabinet au département des Beaux-Arts entre 1825 et 1830. À quel moment l’album passa-t-il des mains de Hyacinthe Alcide à celles d’Isabey ? Difficile à dire, mais peut-être lui fut-il simplement offert. Contrairement à ce qui se fait parfois, les feuillets sont vendus tous ensemble, et non séparément, ce qui permet de conserver la cohérence de ce condensé de noms illustres. Parmi eux, citons pêle-mêle Carle Vernet, Eugène Ciceri, Louis Laffitte, Lancelot-Théodore Turpin de Crissé, Achille Deveria, Richard Parkes Bonington, François Marius Granet, Zoé Talon, Édouard Detaille, Jean-Auguste Dominique Ingres, Théodore Géricault, Jacques Louis David et, bien évidemment, Jean-Baptiste Isabey. À quelques exceptions près, tous ont signé ou monogrammé et daté leur dessin, permettant ainsi de les situer dans la chronologie de leur œuvre. En sus des dessins, l’album contient des vers et fragments autographes ainsi que des partitions, dont certains sont adressés à Hyacinthe Alcide du Bois de Beauchesne. Là encore, les signatures sont celles des plus grands noms de l’époque, parmi lesquels on retrouve François-René de Chateaubriand, Victor Hugo, Alfred de Vigny, Gaspare Spontini et Gioachino Rossini. Cet album amicorum offre ainsi un condensé de l’art français – et dans une moindre mesure, européen – du XIXe siècle, donnant à voir par la même occasion l’effervescence créatrice de ce siècle mouvementé.

Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne