Gazette Drouot logo print

Un air d’Asie avec Mai-Thu, Sanyu et Lê Thi

Publié le , par Sophie Reyssat
Vente le 02 juin 2022 - 14:30 (CEST) - Hôtel des ventes, 164 bis, avenue Charles-de-Gaulle - 92200 Neuilly-sur-Seine

Mai Trung Thu, Sanyu et Lê Thi Luu composent le trio de tête, suivi par Lé Phô et Alix Aymé.

Mai Trung Thu (1906-1980), En plein air, vers 1940-1945, encre et couleurs sur soie,... Un air d’Asie avec Mai-Thu, Sanyu et Lê Thi
Mai Trung Thu (1906-1980), En plein air, vers 1940-1945, encre et couleurs sur soie, signée, 73 53,8 cm.
Adjugé : 794 720 

Fidèle à ses habitudes, Mai Trung Thu prenait la tête des peintres asiatiques, dont les œuvres mobilisaient des collectionneurs de Singapour, Hongkong et Taiwan, d’Indonésie et des Philippines, mais également des Européens, en particulier anglais et français. Mention spéciale pour les artistes vietnamiens, dont la totalité des œuvres était vendus. Mai Trung Thu était leur meilleur ambassadeur, 794 720 € étant requis pour En plein air, qui mettant en avant les beautés vietnamiennes idéalisées qu’il se plaisait à représenter. Il mêle ici références aux traditions et emprunts à la culture occidentale, sensibles à travers les drapés aux effets de plis mouillés et la torsion maniériste des corps. Dans des tons aussi subtils, le couple figuré dans Romance au clair de lune, peint en 1943, obtenait 514 000 € (55 46,4 cm). Le jeune homme y joue de la flûte traversière, un instrument également pratiqué par le peintre, dont la musique était une autre passion. Le second artiste à monter sur le podium était le Chinois Sanyu, mis à l’honneur par deux huiles sur toile de ses débuts. Peint en 1926, Le Maître de piste, monsieur Loyal, à cheval était acquis par un collectionneur taiwanais à hauteur de 450 220 € (27,2 19 cm, voir l'article Une toile de Sanyu, la plus ancienne répertoriée, sort de son coffre-fort de la Gazette n° 20, page 25). Le visage féminin dessiné à l’encre par le peintre ne trouvait en revanche pas preneur (voir l'article Sanyu et les collectionnneurs de la Gazette n° 21, page 104). Retour au Vietnam avec une autre diplômée de l’École des beaux-arts d’Indochine, Lê Thi Luu. L’intérêt pour les œuvres de cette artiste rare était confirmé par les 437 440 € décrochés par La Cueillette du thé (45,8 38,4 cm). Une autre jeune fille illustrait la délicatesse de l’Asie, celle figurée par Lê Phô près d’un treillage de bambou servant de support à des lianes de bétel. Ce délicat portrait, qui séduisait à hauteur de 360 880 €, est une œuvre intemporelle (30 24 cm). Quatre créations d’Alix Aymé présentées à l’Exposition coloniale de Paris en 1931 totalisaient quant à elles 797 280 €. 

jeudi 02 juin 2022 - 14:30 (CEST) - Live
Hôtel des ventes, 164 bis, avenue Charles-de-Gaulle - 92200 Neuilly-sur-Seine
Aguttes
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne