Gazette Drouot logo print

Tomasz Ciecierski, ténor de la peinture polonaise contemporaine

Publié le , par Philippe Dufour
Vente le 19 février 2022 - 10:30 (CET) - 81 ter, boulevard des Belges - 76000 Rouen

L’ensemble des œuvres de cet artiste présenté à Rouen a créé une surprise de poids par ses excellents résultats, suivis par ceux de deux peintures, l’une sacrée, l’autre profane. 

Tomasz Ciecierski (né en 1945), Tower Wieza, 1984, triptyque, huile sur toile, signée... Tomasz Ciecierski, ténor de la peinture polonaise contemporaine
Tomasz Ciecierski (né en 1945), Tower Wieza, 1984, triptyque, huile sur toile, signée et datée «1984», dimension de chacune des toiles 180 120 cm, dimension totale 180 360 cm.
Adjugé : 83 424 € 

Né à Cracovie le 25 septembre 1945, Tomasz Ciecierski est considéré parmi les peintres polonais les plus importants de sa génération. Diplômé de l’Académie des beaux-arts de Varsovie en 1971, il a par la suite enseigné dans cette même université. Depuis les années 1980, il est présenté à la galerie Foksal et au Musée national de la capitale polonaise, mais ses œuvres sont visibles dans de nombreuses institutions, comme le Lodz Art Museum, les musées de Wroclaw ou Poznan… Dans son travail proche de l’abstraction, il combine souvent dessin au crayon, collage et peinture à l’huile. À Rouen, Ciecierski était représenté par quatre lots d’importance (en collaboration avec la Selarl Jerôme Drège CPJ, car s’agissant d’un dossier judiciaire), qui ont totalisé le résultat de 221 702 €… Ils étaient emmenés par Tower Wieza, un triptyque de 1984 peint sur toile, signé et daté (dim. de chacune des toiles 180 120 cm, dim. totale 180 360 cm). Cette composition a été adjugée 83 424 €. Un diptyque Sans titre de 1985 la talonnait avec 67 425 € ; signé, il mesure au total 228 348 cm, avec 114 174 cm pour chacune des toiles. À 49 140 €, se distinguait un autre diptyque, intitulé Resztkiet exécuté en 1975, comme l’indique une inscription au dos (119 180 cm et 64 180 cm, pour une dimension totale de 183 180 cm). Enfin, Upal, une toile datée 1977 intégrant un paysage minimaliste (90 178 cm) et s’avérant une partie de dyptique incomplet, s’est monnayée à 21 713 €… Changement d’ambiance avec une icône russe (31 26,8 cm) du XXe siècle : la Sainte Mère de Dieu - Vierge de Smolensk, ornée d’un oklad en vermeil à décor ciselé et repoussé, les deux auréoles étant agrémentées d’émaux cloisonnés. L’image sacrée a attiré 13 125 €. Et pour 13 750 €, il y avait aussi ce projet d’éventail, à l’aquarelle et rehauts de gouache (à vue 14,5 57 cm), de Charles-Édouard Armand-Dumaresq (1826-1895) : La Promenade du prince impérial.

tapis, tapisseries, céramiques, verreries, vins et alcools, art d'Asie, objets d'art et d'ameublement, dessins, sculptures, bronzes, tableaux anciens, du XIXe, modernes et contemporains, design, objets de vitrine, argenterie
samedi 19 février 2022 - 10:30 (CET)
81 ter, boulevard des Belges - 76000 Rouen
Sequana
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne