Tetsumi Kudo : portrait de l’artiste en cage

Le 18 mars 2021, par Philippe Dufour

L’œuvre dérangeante du Japonais continue de déchaîner les passions, comme vient d’en témoigner à Entzheim la très haute enchère inscrite par cette pièce, révélatrice de notre monde contemporain.

Tetsumi Kudo (1935-1990), Portrait of Artist, technique mixte signée et datée sur le côté «1976», 28 34 24 cm.
Adjugé : 111 600 

Dans une cage multicolore, un être réduit à sa tête et à ses énormes mains tente de tricoter un pull, tandis que deux éléments symboliques, dont un oiseau encagé lui aussi, interrogent à leur tour le spectateur sur sa destinée… Portrait of Artist de Tetsumi Kudo reflète les préoccupations existentielles d’un artiste qui a commencé sa carrière dans les années 1960, au moment où resurgissait toute la problématique liée à la bombe d’Hiroshima. Il décrit ici le monde «d’après», en tentant de rendre compte de la métamorphose organique de l’homme et de sa survie biochimique. Le tricot et l’oiseau symbolisent alors les souvenirs d’une existence lointaine, et les couleurs fluorescentes évoquent celles de l’atome. Entré en 1954 à l’École nationale des beaux-arts de Tokyo, Kudo s’installe à Paris en 1962, et expose à travers l’Europe entière. En 1986, ses œuvres sont présentées lors de la fameuse exposition consacrée au Japon par le Centre Pompidou : « Le Japon des avant-gardes, 1910-1970 ». La vision quelque peu pessimiste qu’impose notre Portrait of Artist n’a pourtant pas manqué de déclencher une bataille d’enchères, comme à chaque apparition d’une création de Kudo sur le marché. L’œuvre s’envolait jusqu’à 111 600 €, marquant un beau score pour l’artiste iconoclaste.

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne