Gazette Drouot logo print

Sur le tempo d’une montre culte : la Rolex Daytona

Publié le , par Philippe Dufour
Vente le 13 novembre 2022 - 14:00 (CET) - 21, avenue Pierre-Larousse - 89000 Auxerre

Les collectionneurs d’horlogerie de luxe se sont affrontés pour emporter un modèle iconique, alors que les amateurs de peinture hésitaient entre Dinet et Brasilier.

Rolex. Montre-bracelet d’homme Oyster Perpetual Superlative Chronometer, Cosmograph,... Sur le tempo d’une montre culte : la Rolex Daytona
Rolex. Montre-bracelet d’homme Oyster Perpetual Superlative Chronometer, Cosmograph, modèle Daytona «Racing», boîtier en or gris, mouvement automatique, bracelet à boucle déployante.
Adjugé  : 34 160 

La passion de la vitesse aura engendré l’une des montres-bracelets d’homme les plus convoitées : la Rolex Oyster Perpetual Superlative Chronometer, Cosmograph, du modèle Daytona «Racing». Elle indiquait ici un résultat de 34 160 €, bien mérité en raison de son imposant boîtier en or gris, et de sa technologie de pointe. Rappelons que, lancée en 1963, la série « Daytona », déclinée depuis en différentes versions, était conçue à l’origine pour satisfaire toutes les exigences des pilotes automobiles. Sur les cimaises, une huile sur papier évoquait un univers plus idyllique : signée par Étienne Dinet, elle montre des Berger et gazelles à l’ombre des rochers, et est dédicacée «à H. Rabaud, souvenir cordial avril 1919». Un sujet étonnant – où le pasteur semble charmer un troupeau de ces quadrupèdes sauvages – qui évoque les paysages du sud algérien, chers au peintre orientaliste français. L’œuvre (27 36 cm) était récompensée par 22 280 €. Avec André Brasilier, on goûtait à une ambiance plus intimiste, à travers son portrait de Chantal aux fleurs blanches, dont le cadre porte le tampon de la galerie Guillebaudon à Seignelay. Mesurant 38 55 cm, la toile était adjugée 21 960 €. Quant aux arts décoratifs, ils étaient illuminés par une paire de lampes en verre pressé-moulé (13 420 €), les abat-jour à motif de six danseuses vêtues à l’antique, les pieds signés «R. Lalique France» (h. 25,5 cm, diam. des abat-jour 23,6 cm).

Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne