facebook
Gazette Drouot logo print

Succès pour l’art contemporain africain avec la 6e édition d’AKAA

Le 25 novembre 2021, par Stéphanie Pioda

Après deux ans d’absence, la foire AKAA revient en force et s’impose comme le rendez-vous de l’art contemporain africain et de la diaspora, autour de laquelle se développent des ventes aux enchères.

Succès pour l’art contemporain africain avec la 6e édition d’AKAA
Idris Habib (né en 1977), Ballota, acrylique et crayon sur papier, 2021 (détail).
193 Gallery.

La pression était grande pour Also Known as Africa (AKAA) après deux années d’absence… Pression financière certes, mais aussi incertitude quant aux possibilités de circulation pour les galeristes venant du continent africain. Malgré tout, certains ont pu voyager et participer à ce 6e opus, dont Rhizome (Alger), African Arty (Casablanca), BKhz (Johannesburg), Véronique Rieffel (Abidjan), ou encore Motion Art Gallery (Le Caire). Bien que cette édition ait dû être amputée de son volet design, en raison de l’augmentation drastique des coûts de transport pour les pièces volumineuses, la sélection des 40 galeries a été minutieusement effectuée, ce qui fait dire à la galeriste Véronique Rieffel : «AKAA est une foire qui monte en puissance, à la fois pour la qualité des accrochages et des participants et pour l’étendue géographique des galeries, avec des collectionneurs qui étaient très nombreux, surtout d’Afrique.» Le succès tient à plusieurs facteurs : le besoin de retrouver le chemin des foires, certes, mais aussi l’ambiance – que beaucoup jugent bonne – et le positionnement, comme le rappelle la fondatrice, Victoria Mann. «Nous avons conçu l’identité d’Akaa comme celle d’un lieu de découvertes et de nouveautés. Le marché contemporain d’Afrique est toujours en train de se structurer et il est important de proposer des artistes que les amateurs ne connaissent pas encore en France et en Europe ; c’est pourquoi nous ouvrons les portes à de nombreuses jeunes galeries», précise-t-elle. Et en effet, la plupart des exposants ont été lancés dans les dix dernières années et la majorité des prix se situent en dessous de 10 000 €, avec une gamme importante entre 1 000 et 3 000 €. Citons la galerie Angalia, qui a rencontré un très grand succès pour les photographies poétiques de Gosette Lubundo (entre 1 500 et 6 000 €) – qu’elle présentait parallèlement à Paris Photo –, Magnin-A avec les dessins d’Ataa Oko (entre 1 500 et 7 000 €), Lara Sedbon avec les peintures d’Ymane Chabi-Gara (entre 4 000 et 9 000 €) ou encore la Motion Art Gallery avec les photographies d’Amado Alfadni (entre 1 200 et 1 800 €). Le cas de ce dernier est intéressant car les prix pratiqués au Caire étant inférieurs, il a fallu les ajuster pour investir le marché international. Certains stands ont fait sold out, tels ceux de BKhz ou Voss (Düsseldorf) mais Didier Claes est lui aussi très content puisqu'il a vendu sept toiles de Gopal Dagnogo sur les treize de la série. Khaled Bouzidi, de la galerie Rhizome, est de son côté à à moitié satisfait d’un point de vue commercial mais a eu beaucoup de retours institutionnels, ce qui est important pour s’inscrire dans la durée. Des conservateurs du Centre Pompidou, de la Maison européenne de la photographie, de la collection Pinault, de la fondation Louis Vuitton ou de la fondation Blachère ont manifesté leur intérêt sur certains stands. La plus grosse vente du salon est une œuvre du Sud-Africain Wonder Buhle Mbambo (BKhz Gallery) à 98 000 $. Un tel montant était plutôt exceptionnel et renvoie plus à ce qu’on a vu voir dans la vente organisée par Bonhams sur la foire : la sculpture Anyanwu, de Ben Enwonwu (Nigeria, 1917-1994), a été adjugée à 94 050 € et la peinture Awaiting, d’Oluwole Omofemi (Nigeria, né en 1988), à 65 300 € (sur une estimation de 15 000/20 000 €). «AKAA reste l’événement numéro un en France pour la promotion de l’art contemporain africain», conclut Didier Claes. La démonstration en a été faite !

Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne