Gazette Drouot logo print

Sous le soleil exactement

Publié le , par Pierre Naquin

Encore une grande année pour Art Basel Miami Beach. Tous les acteurs de l’art contemporain des Amériques s’étaient donné rendez-vous face à l’Atlantique, pour une dix-septième édition dans un Convention Center enfin entièrement rénové. Un cru exceptionnel.

Stand Annely Juda Fine Art. Art Basel Miami Beach.  Sous le soleil exactement
Stand Annely Juda Fine Art. Art Basel Miami Beach.
© Art Basel
La peinture était encore fraîche sur les murs du Miami Beach Convention Center (MBCC). Alors que l’édition 2017 était résolument tournée vers la mer, avec l’ouverture de l’aile ouest 2018 regardait vers la ville et la petite sœur, Design Miami. Pour une raison inexpliquée, l’équipe de Philipp Kaiser faisait l’impasse sur les œuvres en extérieur, traditionnellement installées dans le parc voisin du Bass, préférant investir le nouveau Grand Ballroom du MBCC avec une performance d’Abraham Cruzvillegas, aussi grandiloquente qu’oubliable. Autant le dire tout de suite, 90 % des galeries sont très satisfaites de cette édition. Alors que le nombre de visiteurs était stable (83 000), «les efforts faits par l’organisation pour améliorer la scénographie, la circulation et la restauration ont porté leurs fruits», indique James Cohan. «La fréquentation était top. Nous avons eu beaucoup de passage, non seulement pendant le vernissage mais tous les autres jours de la foire», indique Barbara Tavares, de Bergamin & Gomide. John Berggruen était lui très heureux d’être «entouré d’amis exposants.…
Ce contenu est réservé aux abonnés
Il vous reste 85% à lire.
Pour découvrir la suite, Abonnez-vous
Gazette Drouot logo
Déja abonné ?
Identifiez-vous