Gazette Drouot logo print

Sous le sceau du secret de Louis Poterat

Publié le , par Claire Papon
Vente le 04 décembre 2019 - 13:30 (CET) - Salle 5 - Hôtel Drouot - 75009

Elle est l’une des treize porcelaines de Rouen répertoriées. Cette rareté, réalisée par Louis Poterat dans les années 1690, est emblématique tant par sa pâte que par son décor de ferronnerie.

Rouen, manufacture de Louis Poterat, vers 1690. Vase pot-pourri en porcelaine tendre... Sous le sceau du secret de Louis Poterat
Rouen, manufacture de Louis Poterat, vers 1690. Vase pot-pourri en porcelaine tendre de forme balustre, à godrons en relief, à décor de ferronnerie et rinceaux feuillagés, h. 17 cm.
Estimation : 40 000/60 000 

C’est à partir de 1673 qu’apparaissent les premières pâtes tendres dans la cité normande, soit un siècle après celles réalisées dans les ateliers du grand-duc François de Médicis à Florence. Si l’on ignore comment cette célèbre famille de céramistes rouennais est parvenue à découvrir le secret de la porcelaine, les précautions de Louis sont grandes pour le conserver, qui travaille seul dans son atelier, une fois ses ouvriers partis, à la réalisation de ces objets précieux aux décors raffinés de ferronneries, fleurettes, rinceaux, oiseaux et insectes. En 1693, les Chicaneau livreront la recette à la jeune manufacture de Saint-Cloud. Ni son frère Michel Poterat, toutefois, ni la veuve d’Edmé le patriarche ne se lanceront dans l’aventure de la pâte tendre. La mort de Louis Poterat, en 1696, a probablement mis un terme à cette production rouennaise, dont la première édition du Dictionnaire universel du commerce, de Savary des Brûlons en 1722, fait pourtant mention. Il faut ensuite attendre la publication, en 1847 par André Pottier, du privilège accordé par Louis XIV le 1er octobre 1673 à Edmé Poterat au nom de son fils aîné, pour «establir une manufacture de toutes sortes de vaisselles, pots & vases de porcelaine, semblable à celle de la Chine & de fayence violette, peinte de blanc et de bleu, & d’autres couleurs à la forme de celle d’Holande et faire construire fourneaux, moulins & ateliers propres pour lesdites porcelaines et fayences susdites». À la fin du XIXe siècle, la porcelaine de Rouen suscite une sorte de fascination dans le petit monde des collectionneurs. Le succès ne s’est semble-t-il pas démenti.

mercredi 04 décembre 2019 - 13:30 (CET) - Live
Salle 5 - Hôtel Drouot - 75009
Auction Art Rémy Le Fur & Associés
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne