Sens dessus dessous. Les dessous de l’histoire au château et musée de Valangin

Le 01 septembre 2020, par Anna Aznaour
Corset Belle Époque.
© pascal crelier CMV

Une déculottée magistrale attend notre ignorance au sujet des sous-vêtements au musée de Valangin. Le château médiéval, ancienne forteresse, qui trône sur l’un des plus beaux villages de Suisse, étale notre intimité avec un ensemble de dessous, du XVIIIe siècle à nos jours. Corsets, jarretières, soutiens-gorge, gaines, culottes témoignent de l’évolution aussi bien des mœurs que des canons de beauté et de séduction féminins. « Parmi les objets les plus insolites, une crinoline à la cage métallique destinée à une adolescente de 12 ans, ou encore sa cousine, la tournure, un jupon avec le devant très plat et des faux fessiers très rebondis, pour une fillette de 5 ans. Leur usage atteste de l’habitude, en cette fin du XIXe siècle, à vêtir les enfants comme les adultes », explique Camille Jéquier, commissaire de l’exposition et directrice du musée. Sa scénographie, qui se décline en rose, clin d’œil à la peau très blanche des fashionistas d’antan, est organisée en courbes comme pour rappeler les leurs, soigneusement exacerbées. Quant à la logique de la présentation, elle s’articule autour de l’évolution chronologique des dessous réunis par catégories d’objets, dont les chemises, portées auparavant sous tous les vêtements, ouvrent le bal. Arrivent ensuite les atours des jambes – bas, porte-jarretelles, chaussettes, etc. – dévolus à les cacher et qui invitent le visiteur à remonter le long du corps féminin au gré des pièces qui l’habillent, voire l’emprisonnent : culotte, jupon, guêpière, puis enfin soutien-gorge moderne, que l’on doit à la communarde française Herminie Cadolle, qui l’inventera en 1889. La centaine de pièces choisies dans les collections du musée, qui en compte près de quatre mille, met notamment à l’honneur la grande spécialité de cette région neuchâteloise : la dentelle. Son exportation et sa renommée, à partir du XVIe siècle, que l’arrivée des huguenots français accélérera au XVIIe, précéderont celles de l’horlogerie, en lui ouvrant par ailleurs la voie.
 

Château et musée de Valangin,
Bourg 
24, Valangin (Suisse), tél. : +41 32 857 23 83.
Jusqu’au 31octobre 2020.
www.chateau-de-valangin.ch
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne