facebook
Gazette Drouot logo print

Saintes ou reines ?

Le 13 décembre 2018, par Anne Doridou-Heim

L’artiste Francesco Lupicini (1590-1650) appartient à la génération florentine du XVIIe siècle travaillant dans le sillon de Cristofano Allori, et sa carrière réserve encore bien des zones d’ombre. Il semblait apprécier les figures féminines, mises en scène par petits groupes, à l’image de son œuvre la plus célèbre, aujourd’hui…

Saintes ou reines ?
Francesco Lupicini

L’artiste Francesco Lupicini (1590-1650) appartient à la génération florentine du XVIIe siècle travaillant dans le sillon de Cristofano Allori, et sa carrière réserve encore bien des zones d’ombre. Il semblait apprécier les figures féminines, mises en scène par petits groupes, à l’image de son œuvre la plus célèbre, aujourd’hui conservée au Kunsthistorisches Museum de Vienne, Marie-Madeleine réprimandée pour sa coquetterie par sa sœur Marthe. À Drouot lundi 3 décembre, chez L’Huillier & Associés (cabinet Turquin), il délivrait une toile titrée sobrement Deux reines (115 x 90 cm), lesquelles pourraient se révéler être en fait sainte Hélène et sainte Élisabeth de Hongrie. Il fallait débourser 18 750 € pour repartir en leur compagnie. Et encore 20 625 € pour emporter le Projet de décor pour «La Naissance d’une Cité» de Fernand Léger, une aquarelle reproduite page 83 de la Gazette n° 42.

tableaux, dessins, sculptures
lundi 03 décembre 2018 - 14:00 (CET) - Live
Salle 1 - Hôtel Drouot - 75009
L'Huillier & Associés
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne