Gazette Drouot logo print

Royale réception avec Jean-Baptiste Van Loo

Résultat 70 400 EUR
Publié le , par Philippe Dufour
Vente le 01 juin 2022 - 14:00 (CEST) - 438, boulevard François-Mitterrand - 53100 Mayenne

À Mayenne, on révisait son histoire de France grâce à une scène célébrant une naissance princière, alors que d’excellents scores récompensaient Carzou et Picasso.

Jean-Baptiste Van Loo (1684-1745), Louis XV recevant le corps des échevins de Paris,... Royale réception avec Jean-Baptiste Van Loo
Jean-Baptiste Van Loo (1684-1745), Louis XV recevant le corps des échevins de Paris, à l’occasion de la naissance du Dauphin en 1729, toile, 46,5 73,5 cm.
Adjugé : 70 400 

Ce tableau s’anime d’une scène historique de la plus haute importance, puisqu’il s’agit de Louis XV recevant le corps des échevins de Paris, à l’occasion de la naissance du Dauphin en 1729 (voir l'article Van Loo : la naissance tant attendue du Dauphin, fils de Louis XV de la Gazette n° 20, page 26). La reine Marie Leszczynska, qui a déjà eu trois filles (Élisabeth, Henriette et Marie-Louise), donne enfin le jour à un garçon, l’héritier tant attendu de la Couronne. Le peintre Jean-Baptiste Van Loo a reçu commande d’une grande toile destinée à orner l’une des salles de l’hôtel de ville de la capitale, œuvre qui devait disparaître dans la tourmente de la Révolution… Notre toile (46,5 73,5 cm), qui en garde le souvenir fidèle, en serait un ricordo très achevé, ainsi qu’une autre esquisse, moins aboutie, conservée au musée Carnavalet. À ce titre, ce témoignage inespéré ne pouvait qu’intéresser les connaisseurs, et l’un d’entre eux l’emportait pour 70 400 €. Changement d’ambiance avec les deux lots suivants, puisqu’ils étaient de la main de deux artistes modernes du XXe siècle… Le premier s’appelle Jean Carzou, qui nous a davantage habitués à des paysages fantasmés et des personnages en costumes, mais qui livrait ici, à sa manière reconnaissable entre toutes, un Vase de fleurs signé et daté 1958. Peint à l’huile sur toile (81 65 cm), ce bouquet particulier recevait 16 256 €. Le second plasticien n’était autre que Pablo Picasso, en céramiste de Vallauris, auteur d’une assiette ronde en faïence à décor polychrome d’une tête de personnage. D’un diamètre de 25 cm, l’artefact marqué au revers «n° 202 Édition Picasso 114/500 Madoura» a inscrit le score de 13 056 €. Il fallait alors regarder du côté des écrins pour découvrir un autre résultat notable, de 40 320 € : il a été alloué à une bague en platine sertie d’un diamant pesant 4,07 ct, de couleur F et de pureté S12, dans un entourage de quatre diamants baguette (poids brut : 3,6 g).

Tableaux anciens et modernes, argenterie, bijoux, arts d’Asie, sculptures, bronzes, mobilier et objets d'art, automobile Renault Caravelle 1967
mercredi 01 juin 2022 - 14:00 (CEST)
438, boulevard François-Mitterrand - 53100 Mayenne
Pascal Blouet
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne