Gazette Drouot logo print

Rome antique ou vie parisienne, bijoux art déco ou céramiques de Chine…

Publié le , par Philippe Dufour
Vente le 06 octobre 2019 - 10:30 (CEST) - 14, rue des Jardins - 59000 Lille

Durant trois jours à Lille se succédaient toiles et mobilier, objets d’art et bijoux de prix. En tête d’affiche, une patricienne romaine sculptée dans le marbre blanc au Ier ou au IIe siècle.

Époque romaine, Ier-IIe siècle, buste de patricienne, marbre, drapé du XVIIIe siècle,... Rome antique ou vie parisienne, bijoux art déco ou céramiques de Chine…
Époque romaine, Ier-IIe siècle, buste de patricienne, marbre, drapé du XVIIIe siècle, h. totale 71 cm.
Adjugé : 70 000 

La digne matrone, coiffée en «côtes de melons ondulées» (du nom attribué à cette coiffure en vogue durant cette période), apparaît en buste. Ce dernier, orné d’un beau drapé, date du XVIIIe siècle et porte l’inscription «Agripina» de la même époque. L’ensemble harmonieux n’en raflait pas moins 70 000 €. Plus proches de nous, Les Danseurs (16,8 10,8 cm), dépeints à la gouache, plume et aquarelle, exprimaient l’art tout en finesse de Grigory Gluckmann (15 625 €), un artiste qui étudia aux Beaux-Arts de Moscou, avant de devenir le chroniqueur des nuits de Paris et de Montmartre en particulier. Une Élégante au chapeau ornait une miniature de la fin du XVIIIe siècle (diam. 6,5 cm), dans un cadre en bronze doré et ciselé ; elle attirait sans peine 12 750 €. Le lendemain 7 octobre, place aux bijoux, emmenés par une broche clip de Marchak à Paris aux motifs géométriques art déco, épinglé pour 51 250 € ; en platine et or gris, elle est ornée de diamants ronds et baguette, de troïda à système, et surtout de trois diamants principaux de 3, 2,5 et 0,7 ct (poids brut 36 g). Pour 43 750 € changeait de mains une bague en or gris sommé d’un diamant de taille émeraude, pesant 4,48 ct (couleur I, pureté VVS2) et épaulé de deux diamants baguette, pour un poids brut de 5,6 g. Le jour suivant, des céramiques européennes et asiatiques faisaient monter les enchères ; parmi les dernières, une paire de bols en porcelaine (diam. 22 cm) et couverte bleue, portant une marque à six caractères Yongzheng recueillait 47 500 €. De Delft, on relevait un rare porte-montre de la seconde moitié du XVIIIe siècle (h. 35 cm), de forme très rocaille en faïence polychrome : il était à vous en échange de 14 750 €. En revanche, le tableau de Jean-Gabriel Domergue, La Danseuse de flamenco (voir l'article Domergue au Pays basque de la Gazette n° 33, page 138) n’a pas été vendu.

dimanche 06 octobre 2019 - 10:30 (CEST)
14, rue des Jardins - 59000 Lille
Mercier & Cie
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne