Roland furieux à Effiat, un mystérieux décor sous Louis XIII

Le 20 juillet 2021, par Sarah Hugounenq
Anonyme, Roland furieux. Roland combat les Sarrasins, vers 1625-1632. 
© Clermont Auvergne Métropole, musée d’art Roger-Quilliot [MARQ] / photo Florent Giffard

À son arrivée à la tête du musée d’art Roger-Quilliot, la dynamique Cécile Dupré a décidé de réaccrocher le fleuron des collections de la ville : le cycle commandé par Antoine Coëffier-Ruzé d’Effiat (1581-1632), un proche de Richelieu, autour du Roland furieux de l’Arioste (1474-1533). D’un simple réaménagement muséographique est née une enquête historique dont l’actuelle exposition tente de rendre compte. Au réexamen des douze toiles monumentales, l’histoire rebondit de mystère en mystère. La découverte de traces de pliage correspondant aux mesures exactes de l’une des salles du château d’Effiat, puis d’une tapisserie antérieure à la réalisation supposée de ces œuvres, relance le débat : sommes-nous bien face à des cartons de tapisserie ou à des toiles autonomes ? Dans ce contexte d’irrésistible ascension, comment le marquis, entré au Conseil du roi, a-t-il pu choisir un cycle romanesque relatant le reniement des valeurs chevaleresques de son héros, sous l’effet de la folie ? Cette question a trouvé un pan de réponse à la faveur du premier confinement, offrant le délai nécessaire à une étude préalable. Et la révélation d’un repentir sur la première toile : Durandal devait être au centre de la composition, annonçant son usage tragique en fin de cycle. Ainsi l’épée de Roland devient-elle une nouvelle clé de lecture. Tout en abordant la dimension littéraire, architecturale et picturale, ce n’est donc qu’une partie du voile que lève le musée, engagé dans un projet de restauration fondamentale de l’ensemble. Qui en est l’auteur ? De quand date la commande ? À l’aune des futurs résultats sont attendues d’autres révélations, éclairant le rôle d’Effiat à la cour de Louis XIII et l’influence des innovations mises en place en son château auvergnat sur le futur système versaillais.

Musée d’art Roger-Quilliot, quartier historique de Montferrand,
place Louis-Deteix, Clermont-Ferrand (63), tél. : 04 43 
76 25 25.
Jusqu’au 19 septembre 2021.
www.clermontmetropole.eu
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne