Gazette Drouot logo print

Robert Lotiron. La poésie du quotidien

Publié le , par Sophie Humann

Une centaine d’œuvres de Robert Lotiron (1886-1966) ont été rassemblées pour une exposition monographique en trois volets. Des donations récentes de la famille de l’artiste, oublié de l’histoire de l’art, comme d’autres peintres qui furent pourtant des figures du renouveau des arts décoratifs entre les deux guerres, y sont...

Robert Lotiron, Le Violoncelliste, 1919, huile sur toile, Roubaix, La Piscine. Photo... Robert Lotiron. La poésie du quotidien
Robert Lotiron, Le Violoncelliste, 1919, huile sur toile, Roubaix, La Piscine.
Photo A. Leprince

Une centaine d’œuvres de Robert Lotiron (1886-1966) ont été rassemblées pour une exposition monographique en trois volets. Des donations récentes de la famille de l’artiste, oublié de l’histoire de l’art, comme d’autres peintres qui furent pourtant des figures du renouveau des arts décoratifs entre les deux guerres, y sont notamment présentées. Cet ensemble ressuscite la peinture de cet homme discret et exigeant, qui détruisit la plupart des toiles de ses années d’apprentissage, imprégnées encore de fauvisme et d’impressionnisme. Dans les années 1920, inspiré par Delaunay et Seurat, il trouve son style, néoréaliste, structuré, poétique. « Il aimait travailler sur le mouvement, explique Patrick Descamps, conservateur du musée de Bergues et commissaire de la manifestation. Il est toujours resté fidèle à la rigueur de la forme, à la profondeur de la couleur. C’est surtout dans les petits formats qu’il s’est le mieux exprimé. » Les ports, les beaux dimanches, Paris et sa banlieue, le travail aux champs, autant de thèmes creusés par Lotiron dans ses séries de toiles empreintes d’une légère nostalgie, que l’on retrouve dans ses dessins dévoilés au musée du Mont-de-Piété de Bergues, et dans son œuvre gravé et lithographié, exposé au musée des beaux-arts de Cambrai. L’artiste maîtrisait les deux techniques à la perfection, comme le prouvent les noirs veloutés de ses lithographies des quais de Paris, ou plusieurs saisissantes silhouettes d’arbres en mouvement, gravées à la pointe-sèche.

La Piscine,
23, rue de l’Espérance, Roubaix (59), tél. 
: 03 20 69 23 60,
Jusqu’au 4 septembre 2022.
www.roubaix-lapiscine.com
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne