RIP la Biennale, bienvenue à Ex.Paris

Le 18 mars 2021, par Agathe Albi-Gervy

Gardez bien en mémoire les somptueux décors signés Pizzi, Wilmotte, Graf et Grange, la chaleur de septembre sous la verrière baignée de lumière et le dédale des allées immenses, où l’on se perdait jusqu’à l’étourdissement. Car la Biennale Paris, ex-Biennale des antiquaires, ne sera plus.

Photo Biennale Paris

 

Joyau du marché de l’art français créé en 1962 au Grand Palais, la foire éclectique aux trente et une éditions n’a pu résister aux difficultés accumulées ces dernières années : des crises internes, la concurrence grandissante de la Tefaf, son annualisation polémique, le départ des joailliers et une édition 2020 sous forme de vente aux enchères numérique, organisée chez Christie’s, qui s’est avérée un échec. Le 10 février, la démission de Georges de Jonckheere de ses fonctions de président avait lancé les rumeurs. C’est désormais officiel : dans un bref communiqué du 8 mars, le Syndicat national des antiquaires, son organisateur historique, a annoncé sa disparition. Par la même occasion, il informe de son remplacement par « un nouvel événement qui célébrera l’excellence des arts et de la haute facture », baptisé Ex-Paris, organisé non par lui mais par une société extérieure, et qui prendra place au Grand Palais éphémère du 27 novembre au 5 décembre prochains.
À 
l’origine du projet : le jeune Alexis Cassin (35 ans), fondateur et PDG de l’Arts and Fine Crafts Foundation (un fonds de dotation) et de Procept, une agence d’événementiel qui a créé Manufactura, société spécialisée dans l’organisation de ce type de rendez-vous. Ces deux entités piloteront ainsi la nouvelle initiative, orchestrée par Cassin et trois autres membres fondateurs : les commissaires d’événements Fabienne Lupo (ancienne présidente de la Fondation de haute horlogerie et ex-directrice du Salon international de haute horlogerie) et Henri Jobbé Duval (qui a participé à la création de la FIAC et d’Art Paris), l’architecte scénographe Patrick Bazanan (ancien directeur de l’agence Décoral) et Mathias Ary Jan, vice-président du SNA. 

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne