Gazette Drouot logo print

Rétrospective Achille Laugé à Lausanne

Publié le , par Anna Aznaour

Face au buste en plâtre de l’éphèbe au regard introverti, une prise de conscience : Bourdelle avait saisi, comme nul autre, l’essence même d’Achille Laugé (1861-1944). Qui devient conviction, après avoir passé en revue les quatre-vingts œuvres réunies dans la rétrospective dédiée au peintre audois. La scénographie, sur...

Achille Laugé, Portrait de Madame Astre, 1892, huile sur toile, 198 x 133 cm, musée... Rétrospective Achille Laugé à Lausanne
Achille Laugé, Portrait de Madame Astre, 1892, huile sur toile, 198 133 cm, musée des beaux-arts de Carcassonne.
© Musée des beaux-arts de Carcassonne

Face au buste en plâtre de l’éphèbe au regard introverti, une prise de conscience : Bourdelle avait saisi, comme nul autre, l’essence même d’Achille Laugé (1861-1944). Qui devient conviction, après avoir passé en revue les quatre-vingts œuvres réunies dans la rétrospective dédiée au peintre audois. La scénographie, sur les quatre niveaux de cette maison de maître des années 1850, propose un passionnant périple à travers dix thématiques illustrant l’ensemble du parcours artistique de « l’ermite de Cailhau ». Nicole Tamburini, la commissaire, à qui l’on doit la redécouverte du néo-impressionniste, confie : « Profondément original, Achille Laugé est également un artiste qui a créé de manière très isolée. Retiré dans son petit village occitan, il n’a, pour ainsi dire, pas subi d’influences. » L’homme avait eu une révélation en 1886, au Salon des indépendants, devant le tableau de Georges Seurat, Un dimanche après-midi à l’île de la Grande Jatte. Dès lors, le divisionnisme occupera la pensée de cet infatigable expérimentateur. Parmi les chefs-d’œuvre présentés dans la capitale olympique suisse, Le Portrait de Madame Astre. Ici, la maîtrise de la lumière du peintre est d’autant plus époustouflante qu’il s’agit de la représentation sur un fond blanc d’une femme vêtue de blanc par une mosaïque de minuscules touches de couleur. Laugé est l’un des rares néo-impressionnistes à avoir produit aussi bien des portraits que des paysages. Sans oublier les natures mortes, dont celle mettant en scène deux vases avec pommes et grenades, troublant par son style géométrique qui flirte avec l’illusion d’optique. Quant aux paysages, exempts d’attributs bucoliques, ils séduisent par la légèreté de la touche qui aimante le regard à ses lignes et couleurs hypnotiquement harmonieuses. Un monde onirique en pointillé qui se devine dans le regard sculpté du peintre par Bourdelle, son camarade de toujours.

« Achille Laugé. Le néo-impressionnisme dans la lumière du Sud »
Fondation de l’Hermitage, route du Signal 2, Lausanne (Suisse), tél. : +41 21 320 50 01,
Jusqu’au 30 octobre 2022.
fondation-hermitage.ch
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne