Gazette Drouot logo print

Record mondial pour Charles Meynier

Publié le , par Philippe Dufour
Vente le 27 mars 2018 - 14:00 (CEST) - 8-10, rue Miséricorde - 44000 Nantes

Une dramaturgie très étudiée, mise en valeur par un éclairage savant : la scène avait fait la couverture de la Gazette n° 12 (voir aussi page 8) en prélude à une victoire annoncée. Le Départ de Télémaque, inspiré par l’ouvrage de Fénelon, par Charles Meynier, a tout de même surpris ses nombreux admirateurs avec 2 232 000...

Charles Meynier (1768-1832), Télémaque, pressé par Mentor, quitte l’île de Calypso,... Record mondial pour Charles Meynier
Charles Meynier (1768-1832), Télémaque, pressé par Mentor, quitte l’île de Calypso, an VIII (1800), huile sur toile, 154 x 203 cm.
Adjugé : 2 232 000 €

Une dramaturgie très étudiée, mise en valeur par un éclairage savant : la scène avait fait la couverture de la Gazette n° 12 (voir aussi page 8) en prélude à une victoire annoncée. Le Départ de Télémaque, inspiré par l’ouvrage de Fénelon, par Charles Meynier, a tout de même surpris ses nombreux admirateurs avec 2 232 000 €, soit près de neuf fois son estimation initiale de 150 000/250 000 €! Le mardi 27 mars 2018, à Nantes, Ivoire - Couton-Veyrac - Jamault OVV inscrivait ce record mondial pour le peintre, au terme d’une bataille d’anthologie entre sept enchérisseurs dont l’un, britannique, remportait le chef-d’œuvre. Rappelons que la meilleure enchère inscrite par l’artiste se montait à 486 500 $ (environ 530 000 € actuels), misés sur La Sagesse protégeant la Jeunesse contre l’Amour, le 13 janvier 1995 chez Christie’s New York (source Artnet), lors de la vente d’une partie de la collection de Rudolf Noureev. Exposée au Salon de 1800, la toile aujourd’hui célébrée à Nantes avait été couverte de louanges par les critiques d’alors et immédiatement achetée par le banquier d’origine lyonnaise Joseph Fulchiron (1744-1831), fervent admirateur du peintre. Puis elle disparaît à la mort du collectionneur, demeurant toutefois connue par sa reproduction gravée. Avant de resurgir au début des années 1930 et d’être acquise par un membre de la famille du vendeur actuel. Mais si Le Départ de Télémaque s’élevait à des hauteurs insoupçonnées, d’autres œuvres permettaient de reprendre son souffle. Ainsi, une gouache exécutée en Inde vers 1868, et qui relatait une Réunion de membres du conseil de la ville d’Amritsar au Pendjab : il fallait compter 39 680 € pour en admirer tous les détails. Une toile signée de Anne Louis Girodet-Trioson intitulée Portrait de jeune femme en buste, une œuvre de jeunesse, complétait ce palmarès avec 12 400 €. Enfin, une célébrissime sculpture fermait la marche : le bronze Gloria Victis, d’Antonin Mercié, dans une fonte de Barbedienne, et dont la Victoire emportait d’un coup d’ailes 9 672 €. 

tableaux et dessins anciens, objets d'art, art nouveau, art déco, tableaux modernes, provenant de la succession Robin Soustre
mardi 27 mars 2018 - 14:00 (CEST)
8-10, rue Miséricorde - 44000 Nantes
Ivoire - Couton - Veyrac - Jamault
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne