Gazette Drouot logo print

Recherches formelles de Georges Rouault à Wang Yan Cheng

Publié le , par Philippe Dufour
Vente le 13 décembre 2018 - 14:30 (CET) - 8, rue de Castries - 69002 Lyon

Lors de la décennie 1900, Georges Rouault, touché par le spectacle de la misère humaine, se livre à une observation critique de la société de son temps : pauvres gens, petit peuple de Montmartre, danseuses des music-halls, ou pensionnaires des maisons closes deviennent ses modèles de prédilection. Tandis que les acteurs...

Georges Rouault (1871-1958), Femme au chapeau, 1908, encre et aquarelle sur papier... Recherches formelles de Georges Rouault à Wang Yan Cheng
Georges Rouault (1871-1958), Femme au chapeau, 1908, encre et aquarelle sur papier collé en plein sur carton, signé et daté en haut à gauche, 25,3 x 21 cm.
Adjugé : 24 375 €

Lors de la décennie 1900, Georges Rouault, touché par le spectacle de la misère humaine, se livre à une observation critique de la société de son temps : pauvres gens, petit peuple de Montmartre, danseuses des music-halls, ou pensionnaires des maisons closes deviennent ses modèles de prédilection. Tandis que les acteurs du versant opposé, les avocats et les juges, défilent aussi sous son crayon acéré. En pleine recherche formelle, il sait aussi communiquer à ses personnages favoris une dimension inédite, qu’accentuent encore ses recherches sur la couleur. Une Femme au chapeau, exécutée à l’encre et à l’aquarelle en 1908, en était un bel exemple à Lyon ; son pedigree était également intéressant puisque l’œuvre est passée entre les mains d’Isabelle de Jouvencel, fille du comte Étienne de Jouvencel, un grand ami de Georges Rouault, qui sera désigné comme parrain de l’enfant. De plus, un certificat du comité de la fondation Rouault accompagnait la pièce, qui figurera bientôt au catalogue raisonné de l’œuvre de l’artiste, en préparation. On adjugeait donc l’artefact pour 24 375 €. Changement d’atmosphère, pour une vision qui faisait la part belle à la couleur, époque oblige : celle du peintre chinois Wang Yan Cheng, né en 1960. Avec sa très abstraite Pourpre légère sur les vallées, une huile sur toile brossée en 2005, il semble comme à son habitude proposer un paysage de l’âme, lequel demeure dans la grande tradition chinoise. Pour pouvoir le méditer, il fallait avoir en poche 25 000 €. Dans la liste des bons scores, venaient ensuite les enchères remportées par deux maîtres modernes ; d’abord ces 23 125 € attribués à l’Islandais Errò, pour sa Spook House, datée de 2005-2006, un acrylique sur toile mixant joyeusement une célèbre souris de bande dessinée et des amazones pop art très sexy. Pierre Soulages était aussi présent, à travers une lithographie de 1961, intitulée Eau-forte XV, et numérotée 62/100. Elle était vendue 25 500 €. En revanche, la peinture de Balthus, que vous pouviez admirer dans la Gazette n° 43, page 198, n’a pas été vendue.

jeudi 13 décembre 2018 - 14:30 (CET) - Live
8, rue de Castries - 69002 Lyon
Conan Belleville Hôtel d'Ainay
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne