Promenade avec Utrillo et Vlaminck

Le 15 avril 2021, par Anne Doridou-Heim

Le moulin de la Galette et Domrémy, les deux thèmes retenus par le peintre de Montmartre, tournaient dans le ciel de l’art moderne.

Maurice Utrillo (1883-1955), Le Moulin de la Galette, 1921, huile sur panneau, 27 49,5 cm.
Adjugé : 56 550 

Maurice Utrillo faisait une infidélité à la Butte en allant poser son chevalet dans les ruelles ensoleillées de Domrémy. Sans qu’elles soient les plus importantes dans son travail, il n’est pas inhabituel de découvrir des peintures réalisées ailleurs, car il a aimé sillonner la province pour peindre, notamment, les églises, avec sa touche et son cadrage caractéristiques. L’aquarelle La Rue de la basilique à Domrémy, datée 1933, recevait 36 400 €. Cependant, la hiérarchie était respectée et c’est bien Le Moulin de la Galette, un panneau de 1921, qui tournait au plus haut, à 56 550 € exactement. Petit détail amusant : dix jours après la vente agitée du tableau de Van Gogh Scène de rue à Montmartre (Impasse des Deux Frères et le moulin à Poivre) voir l'article Van Gogh, un retour à Paris chaotique de la Gazette n° 13, page 73 et l'article Van Gogh, des adjudications en montagne russe de la Gazette n° 14, page 20 —, on aperçoit en arrière-plan de l’huile le haut des ailes du fameux moulin à Poivre, aujourd’hui détruit mais désormais emblématique. Ces deux œuvres provenaient, ainsi que deux toiles de Maurice de Vlaminck – cédées 37 700 € pour La Tour près de la maison (46,3 55 cm) et 36 400 € pour Le Guéridon au vase de fleurs (64 51,5 cm) –, d’une collection particulière de Neuilly-sur-Seine.

jeudi 08 avril 2021 - 14:30 - Live
Salle 13 - Hôtel Drouot - 9, rue Drouot - 75009
Delon - Hoebanx
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne