Gazette Drouot logo print

Printemps à Marquayrol avec Henri Martin

Publié le , par Philippe Dufour
Vente le 26 février 2022 - 14:00 (CET) - 20, rue Jean-Jaurès - 06400 Cannes

En tête de cette vacation dédiée à l’art moderne, une toile du maître méridional disputait la vedette à un paysage tropézien de Luce et à un nu de Derain.

Henri Martin (1860-1943), La Maison métayère de Marquayrol avec la vigne de Madame... Printemps à Marquayrol avec Henri Martin
Henri Martin (1860-1943), La Maison métayère de Marquayrol avec la vigne de Madame Henri Martin, vers 1920, huile sur toile signée, 65 81 cm.
Adjugé : 87 600 


Situé en haut du village de Labastide-du-Vert (Lot), dans la vallée du Vert, le logis préféré d’Henri Martin a comblé toutes ses attentes picturales par sa vue imprenable. Appelée «Marquayrol», l’ancienne demeure de maître date du XVIIe siècle, et vers 1920, le peintre va fixer sur la toile sa Maison métayère avec la vigne de Madame Henri Martin (65 81 cm). Un bon prétexte pour faire dialoguer le bleu turquoise du ciel avec les verts tendres des premières feuilles, en utilisant sa manière faite de touches divisées… L’œuvre – dont l’authenticité a été confirmée par la spécialiste de l’artiste Marie-Anne Destrebecq-Martin – a mis en concurrence plusieurs admirateurs de l’artiste, dont l’un d’entre eux déboursait au final 87 600 €. Au cours de cette dispersion de deux jours (qui a totalisé un résultat de 1,25 M€), une œuvre de Maximilien Luce mettait en scène l’un de ses panoramas préférés : Saint-Tropez, vue prise depuis la citadelle, saisi vers 1903-1906. L’huile sur carton signée (35 51 cm) a inscrit 36 830 € ; elle a pour provenances la galerie Druet, à Paris, puis la collection Lelong ; son authenticité a été assurée par Denise Bazetoux, et sera donc répertoriée. Suivait une toile emblématique d’André Derain : un Buste de femme aux seins nus, brossé vers 1927-1928 (52 48,5 cm). Elle est passée par la collection du marchand et collectionneur Paul Guillaume. Répertoriée dans le catalogue raisonné de l’œuvre peint du maître par Michel Kellermann (tome II, n° 1096), la composition avait tout pour remporter 21 844 €. C’est une sculpture, récompensée par 19 050 €, qui clôtura ce défilé : une épreuve en bronze à patine brune mordorée du Masque de Picasso par Pablo Gargallo, de 1913, dont la version en pierre est exposée au musée d’Art moderne de Barcelone.

samedi 26 février 2022 - 14:00 (CET) - Live
20, rue Jean-Jaurès - 06400 Cannes
Cannes Enchères
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne