Prenez un siège !

Le 28 février 2019, par Caroline Legrand

L’époque Louis XV a vu ces meubles prendre une tout autre allure… et offrir surtout un confort bien mérité.

200 000 
Nicolas Quinibert Foliot (1706-1776), suite de quatre fauteuils en bois sculpté, mouluré et doré à dossier «à la reine», 100 69 58 cm. Drouot, 20 mai 2011. Kohn Marc-Arthur OVV.

Après une époque marquée par la majesté et la solennité de la cour de Louis XIV, le règne de Louis XV (1715-1774) va faire la part belle au confort et à l’intimité. Les sièges s’adaptent ainsi à des salons de plus en plus petits et accueillants, propices à la discussion. Les lignes et les décors se libèrent de tous les carcans pour laisser place à la courbe et à la fantaisie. Fleurs, coquilles et guirlandes de fleurs s’épanouissent et perdent même toute symétrie dans les plus beaux modèles rocaille. Cannés ou garnis d’une belle tapisserie d’époque, fauteuils de salon ou chaises de table, cabriolets ou «à la reine» : le choix est vaste, les meilleures cotes étant réservées aux pièces estampillées par les plus grands menuisiers d’alors. Mais un siège n’est pas un objet de musée et existe de par sa fonction. Alors, choisissez celui qui vous sied !
Les prix sont indiqués frais compris.

 

10 000 € Nicolas Parmentier (1736-1801), époque Louis XV, suite de quatre fauteuils en noyer sculpté et doré, décor annonçant déjà le style Transition
10 000 
Nicolas Parmentier (1736-1801), époque Louis XV, suite de quatre fauteuils en noyer sculpté et doré, décor annonçant déjà le style Transition, estampille du maître lyonnais, 100 68,5 59,5 cm. Drouot, 5 juin 2013. Thierry de Maigret OVV. Cabinet Dillée.
9 000 € Pierre Nogaret (1718-1771), suite de sept chaises «à la coquille» en hêtre et à fond de canne, entretoise en «X» et présentant une belle coqui
000 
Pierre Nogaret (1718-1771), suite de sept chaises «à la coquille» en hêtre et à fond de canne, entretoise en «X» et présentant une belle coquille dissymétrique centrale, 96 51 43 cm. Drouot, 10 novembre 2015. Kohn Marc-Arthur OVV.
30 000 € Louis I Cresson (1706-1761), vers 1748-1750, paire de fauteuils «à la reine» à châssis en hêtre sculpté au naturel, 99 x 75 x 58 cm. Drouot,
30 000 
Louis I Cresson (1706-1761), vers 1748-1750, paire de fauteuils «à la reine» à châssis en hêtre sculpté au naturel, 99 75 58 cm. Drouot, 17 mars 2017. Chayette & Cheval OVV. M. de Buttet.

19 520 € Vers 1730-1740. Fauteuil de bureau en noyer mouluré et sculpté recouvert de maroquin rouge, deux compartiments dans chacun des accotoirs dest
19 520 
Vers 1730-1740. Fauteuil de bureau en noyer mouluré et sculpté recouvert de maroquin rouge, deux compartiments dans chacun des accotoirs destinés à contenir des objets usuels, h. 95, l. 76 cm. Bordeaux, 26 novembre 2016. Briscadieu OVV. M. Dayot.
3 500 € Louis Charles Carpentier (1724-1791), bergère à oreilles en bois mouluré et sculpté peint et relaqué, à dossier plat mouvementé orné de fleure
500 
Louis Charles Carpentier (1724-1791), bergère à oreilles en bois mouluré et sculpté peint et relaqué, à dossier plat mouvementé orné de fleurettes et feuillages, 106 59 62 cm. Montbazon, 13 juin 2016. Rouillac OVV.
700 € Pierre Nogaret (1718-1771), époque Louis XV, fauteuil cabriolet en bois naturel mouluré et sculpté à décor de feuilles de laurier et de motifs f
700 
Pierre Nogaret (1718-1771), époque Louis XV, fauteuil cabriolet en bois naturel mouluré et sculpté à décor de feuilles de laurier et de motifs floraux, estampille du menuisier lyonnais, 89 67 64 cm. Drouot, 4 décembre 2013. Fraysse & Associés OVV. M. Fabre.
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne