facebook
Gazette Drouot logo print

La Gazette Drouot Art et patrimoine - Expositions

Première exposition Louis Chéron à Caen

Le 14 décembre 2021, par Valentin Grivet

Seule institution muséale française à détenir une toile de Louis Chéron (une version réduite de La Prédication du prophète Agabus à saint Paul , conservée…

Première exposition Louis Chéron à Caen
Louis Chéron (1655-1725), Vue imaginaire d’une ville antique en Italie, encre, lavis, pierre noire et rehauts de blanc sur papier bleu, 23 40 cm, collection particulière, Angleterre.
DR

Seule institution muséale française à détenir une toile de Louis Chéron (une version réduite de La Prédication du prophète Agabus à saint Paul, conservée à la cathédrale Notre-Dame de Paris), le musée des beaux-arts de Caen dévoile une soixantaine d’œuvres de cet artiste inconnu du grand public. Né à Paris en 1655, formé en Italie, Chéron fera carrière en Angleterre, où il s’installe dès 1683. S’il produit très peu de tableaux de chevalet, il répond à d’importantes commandes décoratives pour des résidences d’aristocrates (Ralph Montagu, William Cavendish ou John Cecil). Mais Louis Chéron est avant tout un excellent dessinateur, qui fondera sa propre académie d’art à Londres, en 1720. « Son art est en apparence très classique, dans la lignée de Charles Le Brun, mais il y a parfois chez lui une dimension visionnaire, presque fantastique », souligne la conservatrice Emmanuelle Delapierre. Au-delà du plaisir que procure la vision de ces encres et lavis réalisés avec une précision d’orfèvre (scènes religieuses ou mythologiques inscrites dans des paysages, académies masculines et féminines aux musculatures exacerbées), l’exposition revêt un intérêt scientifique de premier plan. Fruit de dix années d’études et de recherches menées par François Marandet, elle permet de faire un point sur les œuvres attestées de Louis Chéron, celles qui ont été un temps considérées comme étant d’une autre main, et celles que l’historien de l’art propose aujourd’hui de lui attribuer. « C’est une première étape. Il reste certainement beaucoup à découvrir de cet artiste, notamment dans des collections privées françaises ou anglaises qui ne sont pas encore localisées », conclut Emmanuelle Delapierre.

Musée des beaux-arts, château, Caen (14), tél. 02 31 30 47 70.
Jusqu’au 6 mars 2022.
mba.caen.fr

Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne