Gazette Drouot logo print

Pour quelques kilos d’argent…

Publié le , par Anne Doridou-Heim

Majestueux en tout point, un surtout de table en argent, réalisé par le maître orfèvre André Aucoc (1856-1911), se posait à 108 375 € sur la table des enchères (voir Gazette no 42 page 82). Le caractère imposant de cette pièce, d’environ 38 kg environ tout de même, incite à penser qu’il s’agit d’une commande spéciale. Il...

Pour quelques kilos d’argent…
Aucoq, vers 1890-1910, surtout de table en argent en trois parties de style Louis XV, intérieur en verre poli imitant l’eau, décor de fontaine, figures assises, putti, dauphins, dieu marin…, poinçon Minerve, l. 134 cm, 38 kg env.
Adjugé : 108 375 €

Majestueux en tout point, un surtout de table en argent, réalisé par le maître orfèvre André Aucoc (1856-1911), se posait à 108 375 € sur la table des enchères (voir Gazette no 42 page 82). Le caractère imposant de cette pièce, d’environ 38 kg environ tout de même, incite à penser qu’il s’agit d’une commande spéciale. Il serait tout aussi raisonnable d’imaginer qu’elle ait été conçue pour figurer dans l’une des grandes expositions universelles ayant ébloui la seconde moitié du XIXe siècle, et la première moitié du XXe. À chacune de ces manifestations, le nom de la maison Aucoc, fondée en 1821, brillait en lettres d’or. Ce surtout, avec ses figures de dieux, ses putti et ses coquilles, est dressé dans le style Louis XV, régnant souvent sur la production de la fin d’un siècle féru d’hétéroclisme et de réminiscences du passé. Cela ne doit pas éclipser l’importance des Aucoc dans l’élaboration de l’art nouveau, qui viendra éclairer le début du XXe. C’est en effet dans leurs ateliers qu’un certain René Lalique apprendra les rudiments du métier, entre 1874 et 1876. L’entreprise quittera les mains de la famille en 1932, en pleine période art déco.

Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne