Gazette Drouot logo print

Pour le service de la reine

Publié le , par Anne Doridou-Heim
Vente le 13 décembre 2017 - 13:30 (CET) - Salle 5-6 - Hôtel Drouot - 75009

En 1785, Louis XVI achète le château de Saint-Cloud à son cousin le duc d’Orléans, pour l’offrir à sa femme, Marie-Antoinette. La reine s’attelle aussitôt à sa transformation, et mande Richard Mique, l’architecte du hameau de Versailles, pour le repenser et le remeubler. Le 2 juillet de la même année, celui-ci commande...

Chaise basse dite «coin de feu» ou «à carreau», à dossier plat en hêtre relaqué gris... Pour le service de la reine
Chaise basse dite «coin de feu» ou «à carreau», à dossier plat en hêtre relaqué gris mouluré et sculpté de perles et feuilles d’eau, estampillée J.B. Séné et étiquette «pour le service de la reine à St Cloud», époque Louis XVI, 82 x 54 x 48 cm.
Adjugé : 28 750 €

En 1785, Louis XVI achète le château de Saint-Cloud à son cousin le duc d’Orléans, pour l’offrir à sa femme, Marie-Antoinette. La reine s’attelle aussitôt à sa transformation, et mande Richard Mique, l’architecte du hameau de Versailles, pour le repenser et le remeubler. Le 2 juillet de la même année, celui-ci commande au sculpteur Jean Hauré un important ensemble de sièges, comprenant «1 canapé, 12 grands fauteuils meublans à carreaux, 4 bergères à carreaux, 2 voyeuses en priés-Dieu, 6 cabriolets id., 16 chaises dont 6 à carreaux, 4 tabourets…» Fut confiée à Jean-Baptiste Séné, reçu maître en 1769, la préparation des bois pour la somme de «10 livres par chaise». Le modèle bas dit «coin de feu» ou «à carreau» fit un peu plus, mercredi 13 décembre dernier, 28 750 € exactement ! L’ordre de commande précisait que le décor devait présenter des «ornements de perles au dossier et de rez de cœur au pourtour de la ceinture»… or, ce fut le contraire qui fut réalisé. La souveraine ne pourra profiter longtemps de ce nouveau havre, la Révolution stoppant net toutes les réjouissances royales. Le château échappera au démantèlement grâce à un décret de la Convention, stipulant que «parc et château seront conservés entretenus aux dépens de la République pour servir aux jouissances du peuple». Le mobilier, en revanche, sera dispersé lors des ventes de 1794 et 1795.

mercredi 13 décembre 2017 - 13:30 (CET) - Live
Salle 5-6 - Hôtel Drouot - 75009
Beaussant Lefèvre & Associés
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne