Gazette Drouot logo print

Portraits des incas et vue de Rio de Janeiro

Publié le , par Anne Doridou-Heim
Vente le 07 juin 2021 - 14:00 (CEST) - Salle 10 - Hôtel Drouot - 75009

On attendait les empereurs incas et le conquistador, venus finalement accompagnés d’une vue de Rio.

École d’Amérique du Sud (Bolivie-Pérou), début du XIXe siècle. Portraits des empereurs... Portraits des incas et vue de Rio de Janeiro
École d’Amérique du Sud (Bolivie-Pérou), début du XIXe siècle. Portraits des empereurs incas, de Mama Ocllo (reproduit) et de Francisco Pizarro, ensemble de douze toiles, 25 18 cm chacune.
Adjugé : 270 480 

Les douze toiles peintes en Amérique du Sud au début du XIXe siècle, figurant les portraits de dix empereurs incas, de la sœur et épouse du premier — Mama Ocllo — et de l’Espagnol Francisco Pizarro, ont atteint les côtes pour un montant de 270 480 €. Objets de l’Avant-Première de la Gazette n° 21 du 28 mai (voir l'article Les fils du Soleil en compagnie du conquistador Pizarro page 22), ces augustes figures y apparaissaient à mi-corps, comme remontées d’un passé disparu et un peu mystérieux. Y était racontée aussi la naissance de cette peinture qui est un exemple de passerelle entre l’Europe et le Nouveau Continent et qui, sous son apparence naïve, a réussi à faire passer des messages politiques qui furent finalement entendus et contribuèrent à l’émergence d’un sentiment national. Ce sont donc des pièces historiques à plus d’un titre. Si ces visages étaient attendus et leur résultat aussi, celui de la Vue de Rio, aqueduc de Lapa (64 82 cm) peinte au XIXe siècle par un artiste de l’école française était plus surprenant. Il emportait 91 000 €, bien au-delà de son estimation, attestant une nouvelle fois de la forte demande du marché pour les œuvres réalisées au Brésil. Cette toile montre l’aqueduc du quartier de Lapa : l’ouvrage d’art a été construit entre 1723 et 1744, au temps du Brésil colonial, pour acheminer au centre-ville l’eau de la rivière Carioca. Il est devenu l’un des principaux emblèmes de Rio, avec son architecture caractéristique faite d’une succession d’arches blanches. Exécutés de notre côté de l’Atlantique, à l’époque où l’Europe partait chercher les richesses des Indes et conquérir le vaste monde, le Portrait d’un homme à la fraise (63,5 50 cm) du Néerlandais Michiel Jansz Van Miereveld (1567-1641) fixait 12 350 €, tout comme le Paysage  de forêt avec la mort d’Adonis (58 85), peint par le Bruxellois Hendrick de Clerck (1570-1629) aidé d’un membre de l’atelier de Denijs van Alsloot (vers 1568-vers 1625).
 

École française du XIXe siècle. Vue de Rio, aqueduc de Lapa, huile sur toile, 64 x 82 cm (détail). Adjugé : 91 000 €
École française du XIXe siècle. Vue de Rio, aqueduc de Lapa, huile sur toile, 64 82 cm (détail).
Adjugé : 91 000 €
lundi 07 juin 2021 - 14:00 (CEST) - Live
Salle 10 - Hôtel Drouot - 75009
Pierre Bergé & Associés
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne