Gazette Drouot logo print

Jean Pillement en son paradis

Publié le , par Caroline Legrand

S’il demeure dans les mémoires essentiellement pour ses chinoiseries, Jean Pillement a aussi laissé de beaux paysages, entre classicisme et romantisme.

Jean Pillement (1728-1808), Bergers et troupeaux dans un paysage méditerranéen, 1790,... Jean Pillement en son paradis
Jean Pillement (1728-1808), Bergers et troupeaux dans un paysage méditerranéen, 1790, pastel sur toile signé et daté, 73 97 cm.
Estimation : 20 000/30 000 

Jean-Baptiste Pillement, dit Jean Pillement – il ne signait en effet que de ce prénom –, connut la gloire en son temps. Il a travaillé au château de Versailles, notamment pour Marie-Antoinette, dont il fut le peintre officiel à partir de 1778. Ses dessins étaient repris par de nombreux graveurs, tels François-Antoine Aveline et Jean-Jacques Avril, mais aussi par les manufactures des Gobelins et de Jouy-en-Josas. Néanmoins, le XIXe siècle l’oublia, voire le méprisa, à la hauteur de ces mots d’Edmond de Goncourt : « Un chinoiseur faisant de la chinoiserie rococo au goût du temps, et des petits paysages proprets avec un crayon taillé menu, menu »… Mais le XXe siècle le réhabilita, avec une exposition en 1928 à la galerie Cailleux puis l’établissement d’une monographie, en 1945. Aujourd’hui, ses paysages font le bonheur des salles des ventes, à l’exemple de ce délicat pastel daté 1790 et décrivant des Bergers et troupeaux dans un paysage méditerranéen. Adoptant une technique très à la mode à l’époque Louis XVI, et dans un style s’écartant du rocaille du règne précédent, Pillement dépeint une nature idéalisée à l’italienne, réminiscence des nombreux voyages du début de sa carrière, qu’il anime d’animaux et de personnages avec une grande maîtrise. Un voile brumeux et une lumière irradiante occupent le fond de la toile, offrant un charme romantique à cette scène proche de l’image du paradis grec qu’était la région primitive et pastorale de l’Arcadie…

Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne