Pharaon pour l’éternité

Le 02 mai 2019, par Anne Doridou-Heim

De l’égyptomania à la Toutankhamon-manie, il n’y a qu’un pas… de côté, bien sûr ! La découverte du fabuleux tombeau inviolé d’un enfant roi ne cesse de fasciner et d’inspirer les créateurs. Un culte aux enchères.

Suzanne Belperron (1900-1983), collier torque en or jaune et platine, ponctué d’un liseré de diamants taillés en rose, vers 1940, poinçon du maître orfèvre Groëne & Darde, poids brut : 85,6 g. Paris, Drouot, 9 décembre 2017. L’Huillier & Associés OVV.
Adjugé : 148 750 

Toutankhamon, le jeune pharaon de la XVIIIe dynastie, était attendu sous la grande halle de la Villette telle une rock star. À la rédaction de cet article (30 avril), près de six cent mille passionnés et curieux ont déjà acheté leur billet pour venir admirer quelque cent cinquante œuvres provenant de son tombeau, extraites du Musée du Caire pour une tournée mondiale (voir l'article Le sacre de Toutankhamon de la Gazette n° 15, page 191). La question que tout le monde se pose est de savoir si le chiffre mythique de 1967 (1,2 million de visiteurs) va être dépassé… D’aucuns s’offusquent de la mobilisation de moyens considérables et d’une démarche qui ne cherche d’ailleurs pas à dissimuler son mercantilisme. En 1922 déjà, Howard Carter avait agi en communicant avant l’heure, invitant têtes couronnées et journalistes pour une présentation très bien orchestrée. Toutankhamon, dont le nom avait été effacé des tablettes après son décès prématuré, vers 19 ans, et n’apparaissait que partiellement dans les livres d’histoire, renaissait dans le faste et le marketing  et cela semble lui coller à la momie. En s’emparant de ce sujet des plus romanesques et en faisant circuler l’idée d’une malédiction suite au décès de lord Carnavaron, emporté par une piqûre de moustique infectée, sir Arthur Conan Doyle fabrique un mythe, repris en 1923 par Agatha Christie dans sa nouvelle L’Aventure du tombeau égyptien. Les mondes de la création, du cinéma et de la bande dessinée vont à leur tour être captivés. Promenade immersive en enchères dans cette «mania» qui affola toute la société de 1922 aux années 1960.

Cartier, vers 1935. Clip de corsage en or jaune et platine, le corps constitué d’un corail gravé et émaillé noir, ornementations d’un cabochon de turq
Cartier, vers 1935. Clip de corsage en or jaune et platine, le corps constitué d’un corail gravé et émaillé noir, ornementations d’un cabochon de turquoise et de diamants, l. cm, poids brut : 16,7 g. Neuilly, 25 octobre 2018. Aguttes OVV.
Adjugé : 16 900 
Jacques Martin (1921-2010), Toutankhamon, 1990, édition Instant durable, original de la maquette de la couverture pour un album d’« Alix ». Paris, Dro
Jacques Martin (1921-2010), Toutankhamon, 1990, édition Instant durable, original de la maquette de la couverture pour un album d’« Alix ». Paris, Drouot, 13 mai 2017. Coutau-Bégarie OVV. M. Fumeux.
Adjugé : 152 


La Renaissance
Une seconde vague d’égyptomanie va déferler sur l’Europe. La première avait fait suite à la fameuse campagne de Bonaparte, en 1798, et à la publication de la Description de l’Égypte à partir de 1809, sous la direction de Vivant Denon. La fascination n’a en fait jamais complètement disparu. Tout au long du XIXe siècle et jusqu’aux premières heures du XXe, les exemples émaillent l’histoire de l’art. Le résultat du spectaculaire mobilier de chambre à coucher présenté à l’Exposition universelle de 1889, vendu par la maison Brissonneau le 5 avril dernier, en témoigne : 100 080 €, un prix pharaonique ! Inévitablement, les Ballets russes de Diaghilev et Léon Bakst devaient s’intéresser à la figure de Cléopâtre. Le 2 juin 1909, la première représentation se donne au théâtre du Châtelet. Jacques Rouché, chef du commissariat de l’Exposition de 1889 et époux de l’héritière de la maison de parfum L.T. Piver, dont il deviendra le président, y assiste. Emballé, il demande à René Lalique  avec lequel il avait déjà collaboré pour Cyclamen  de dessiner les contenants d’une nouvelle ligne qui se nommera «Scarabée». Une boîte en bronze attribuée au célèbre maître de l’art nouveau s’ouvrait ainsi à 6 500 € en juin 2015, chez Ader. Très vite, l’Occident est prêt à accueillir Toutankhamon. Le détail de son trésor funéraire fait les gros titres de la presse durant près de dix années, le temps nécessaire à l’excavation des trésors et à leur envoi par bateau ou en train jusqu’au Caire. Après 1922, les Anglais «tirent» les premiers. C’est chez eux que va naître ce qu’ils nommeront la « Tut-mania »  « Tut » étant le petit nom du souverain égyptien dans le monde anglo-saxon. Et c’est toute l’Égypte antique qui va en profiter, renaissant dans les différentes sphères des arts décoratifs, jusqu’à la mode, la musique et même la publicité. Lui aussi touché, le président des États-Unis Herbert Hoover appelle son berger allemand «King Tut». En France, ceux qui vont devenir les plus grands noms de l’art déco s’intéressent de très près au phénomène, source d’inspiration. Entre 1913 et 1915 déjà, Eileen Gray (1878-1976) lui emprunte des motifs dans ses dessins de pièces de mobilier pour Jacques Doucet ; la table «au lotus» prendra place en 1926 dans le cabinet d’Orient du studio Saint-James. Quelques années plus tard, c’est au tour de Marcel Coard (1889-1974) de s’y intéresser. Il conçoit une table console et des tabourets aux sabots en bronze et aux fleurs de lotus stylisées, sans oublier de les garnir d’une peau de panthère ! Particulièrement sensible aux arts extra-européens, Alberto Giacometti (1901-1906) trouve dans les artéfacts découverts dans la tombe des prétextes à composer des objets décoratifs novateurs. Sa lampe dite «Égyptienne» ou «Toutankhamon» rappelle un modèle de lampe à huile issu de la vallée des Rois, que le créateur sait épurer et simplifier. Un exemplaire en résine apparaissait chez Pierre Bergé & Associés en juin 2013 : il s’éclairait de 28 336 €.

 

Broche «égyptomania» en or jaune serti de cabochons de pâte de verre à l’imitation du lapis-lazuli et de la turquoise et orné d’émail translucide poly
Broche «égyptomania» en or jaune serti de cabochons de pâte de verre à l’imitation du lapis-lazuli et de la turquoise et orné d’émail translucide polychrome, poids brut : 22,7 g. Paris, Drouot, 17 juin 2016. Pestel-Debord OVV. Mme Chassard.
Adjugé : 1 260 
Attribuée à René Lalique (1860-1945), d’après le modèle «Scarabée» créé pour la maison L.T. Piver, vers 1911, boîte à crème en bronze doré, diam. 8,8 
Attribuée à René Lalique (1860-1945), d’après le modèle «Scarabée» créé pour la maison L.T. Piver, vers 1911, boîte à crème en bronze doré, diam. 8,8 cm. Paris, Drouot, 5 juin 2015. Ader OVV. M. Eyraud.
Adjugé : 6 500 




Plumes, voiles et pierres
Le 20 novembre 2013, Art Richelieu vendait un éventail quelques dizaines d’euros ; l’objet n’est pas si anecdotique que cela, car semblable à celui retrouvé auprès de l’enfant pharaon. La chasse à l’autruche dans la région d’Héliopolis constitue l’un des rares épisodes avérés  elle est figurée en bas relief sur une paroi , Toutanhhamon en rapportant des plumes qui seront utilisées pour un flabellum retrouvé dans sa tombe. De fait, les historiens ont encore bien du mal à retracer l’histoire de ce règne, hormis la restauration des cultes polythéistes déchus par son père, Akhenaton. En tout cas, mode et bijouterie étaient des domaines particulièrement actifs. Dans l’une des vitrines de La Villette, sortant pour la première fois de leur pays, un pectoral en or montrant l’oiseau Ba  à tête humaine pour symboliser la part volant hors du corps à la mort  accroche le regard. Dans les années 1930 déjà, un bijoutier anonyme copie le joyau pour en faire une broche, remplaçant les turquoises et les lapis-lazuli par des cabochons de pâte de verre 260 € chez Pestel-Debord, le 17 juin 2016. En 1923  atteinte par la Toutankhamon-manie , Suzanne Belperron part pour une croisière sur le Nil. Elle en rapporte un dessin de collier torque en or jaune, qui verra le jour dans les années 1940. Présenté chez L’Huillier & Associés en décembre 2017, il accrochait 119 000 €. Van Cleef & Arpels, George Hunt ou encore Cartier créent également des bijoux en hommage à l’Égypte antique. Diamants, rubis et émeraudes se substituent alors aux pierres dures de l’époque. Même fascination chez les créateurs de mode. Les couturiers parisiens adoptent des lignes inspirées, la vogue de la tunique correspondant parfaitement à l’idée des fluides modèles anciens. L’histoire de l’expédition de Bonaparte n’en finit pas de se réitérer.

 

Louis Malard, fin des années 1880, chambre à coucher de style néo-égyptien en noyer ciré, sculptures rehaussées de tons or, rouge et vert, comprenant
Louis Malard, fin des années 1880, chambre à coucher de style néo-égyptien en noyer ciré, sculptures rehaussées de tons or, rouge et vert, comprenant lit, banquette, armoire, cheminée, paire de chaises et deux cantonnières, le lit : 235 210 cm. Paris, Drouot, vendredi 5 avril 2019. Brissonneau OVV. M. Omouri.
Adjugé : 100 080 


Un phénomène planétaire
1967, l’événement muséal du siècle : Toutankhamon quitte l’Égypte quelques jours avant Noël 1966, à bord d’un avion militaire français. Ou plutôt une petite partie de son trésor. Pour se pencher sur son masque en or et son sarcophage, plus d’un million de visiteurs subissent des heures de queue devant le Petit Palais  quelque douze mille personnes certains jours , des scènes de malaise sont décrites, une prolongation de trois mois (jusqu’au 4 septembre) est décidée… Du jamais-vu. Le concept d’exposition à sensation est né ! Il n’en faut pas plus pour relancer le mythe. Le cinéma et la musique entrent en scène ; Steve Martin fait un tube en 1978 avec « King Tut ». La folie ne semble pas près de s’épuiser. En avril 2018, pour son grand retour, Beyonce apparaissait sur scène vêtue telle une Néfertiti revenue de l’au-delà, entourée d’une troupe de danseuses en body à l’effigie de… devinez qui !

 

Toutankhamon-manie, vers 1930, écran de plumes d’utruche teintées marron, montées sur un manche et un évasement en matière synthétique inspiré des éve
Toutankhamon-manie, vers 1930, écran de plumes d’utruche teintées marron, montées sur un manche et un évasement en matière synthétique inspiré des éventails égyptiens. Paris, Drouot, 20 novembre 2013. Art Richelieu OVV.
Adjugé : 90 
Émile Muller & Compagnie, Toutankhamon, sculpture en céramique à couverte émaillée représentant le pharaon en buste, 54 x 31 x 36 cm. Paris, Drouot, 7
Émile Muller & Compagnie, Toutankhamon, sculpture en céramique à couverte émaillée représentant le pharaon en buste, 54 31 36 cm. Paris, Drouot, 7 avril 2017. Millon OVV. M. Fourtin.
Adjugé : 4 550 


 

5 398
c’est Le nombre d’objets découverts dans le tombeau royal de Toutankhamon, dans la vallée des Rois.
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne